Restons connectés !

Autres

Rebellion Williams Esports remporte les 24h du Mans virtuelles

Publié

le

Rebellion Williams Esports remporte les 24h du mans virtuelles

C’est l’une des courses automobiles les plus connues au monde, les 24H du Mans. Elle devait initialement prévu du 13 au 14 juin 2020, mais le Covid-19 est passé par la, le report de la course était une obligation et est initialement prévu pour le week-end du 19 au 20 septembre. Les organisateurs des 24H du Mans ont prévu une course pas “comme les autres” pour faire patienté les fans de belles voitures, elle a eu lieu de manière virtuelle sous le nom des 24h du Mans virtuelles.

50 équipages au départ des 24H du Mans virtuelles

50 équipes composées de minimum 2 pilotes professionnels « réel » sur 4 pilotes maximum. Les pilotes ont dû se relayer de manière virtuelle durant l’intégralité des 24H du Mans virtuel. Parmi les pilotes reconnus sur les courses auto, pas mal de pilotes de F1 tels que Charles Leclerc (pilote Ferrari F1), Land Norris (McLaren) ou même Max Verstappen (Redbull)! Des pilotes de F1 mais pas que.. On a pu également apercevoir Simon Pagenaud (vainqueur des 500 miles d’Indianapolis en 2019 avec la Team Penske), André Lotterer ou les deux anciens champions du monde F1 Fernando Alonso et Jenson Button et même Stoffel Vandoorne (pilote Formule-E pour Mercredes).

Des coureurs de Sim racing également mis en avant

Qui dit course virtuelle, dit Sim racer également ! De gros noms de la scène Sim Racing étaient présents comme Greger Huttu (Team Redline), Greger Huttu (Veloce Esports et Alfa Romeo F1 Esports) ou Erhan Jajovski. Les simracers ont fait donc équipe avec les pilotes professionnels durant la course virtuelle. D’ailleurs, selon nos informations, ce sont les simracer qui ont généralement configuré le setup des voitures sur le circuit de la Sarthe.

Les 24H du Mans virtuelles disputé sur rFactor 2

La course a été disputée sur la simulation rFactor 2 et opposait 30 prototypes basés sur la Oreca 07 (LMP2) et 20 voitures sur la catégorie GTE (Aston Martin Vantage, Corvette C7, Ferrari 488, Porsche 911 RSR). Le circuit du Mans est fidèlement reproduit dans le jeu édité par Studio 397. Les équipes ont du gérer leurs stratégie, la météo et bien sûr le passage jour/nuit ainsi que des pénalités éventuelles!  Les dégâts étaient bien pris en compte en cas d’accident… Avec un passage aux stands pour des réparations (et bien sûr une perte de temps).

Rebellion Williams Esports remporte les 24H du Mans virtuelles !

Les équipes favorites ont répondu présentes ! La Rebellions Williams Esports #01 (LMP) avec le pilote Nikodem Wisniewski (simracer chez Williams Esports) a franchi la ligne avec 17″ d’avant devant la l’écurie ByKolles – Burst Esports après un dépassement à 22 minutes de la fin course sur la voiture #13 de la Rebellions Williams Esports. La voiture 13 de chez Rebellions Williams Esports prend d’ailleurs la dernière marche du podium. Dans la catégorie GT, c’est l’écurie Porsche Esports Team (#93) qui l’emporte devant l’Aston Martin Racing.

L’écurie de Stoffel Vandoorne (Veloce 2, voiture numéro 16) a perdu énormément de temps durant la nuit suite a quelques problèmes internet. Pour la team RedLine (Verstappen, Norris, kerkhof, Huttu) un bug du jeu étrange (manque d’essence dans la voiture) a faire perdre toute espoire de victoire durant la nuit, en plein tilt, Lando Norris a même désinstallé le jeu en direct sur Twitch !

Les podiums des 24H du Mans virtuel

Podium en LMP – 371 tours

#01 Rebellion Williams Esports : Louis Delétraz / Raffaele Marciello / Nikodem Wisniewski / Kuba Brzezinski
#04 ByKolles – Burst Esport : Tom Dillmann / Esteban Guerrieri / Jernej Simončič / Jesper Pedersen
#13 Rebellion Williams Esports : Agustin Canapino / Jack Aitken / Alex Arana / Michael Romanidis

Podium en GTE – 338 tours

#93 Porsche Esports Team : Nick Tandy / Ayhancan Güven / Joshua Rogers / Tommy Østgaard
#95 Aston Martin Racing : Nicki Thiim / Richard Westbrook / Lasse Sorensen / Manuel Biancolilla
#80 R8G Esports Team : Daniel Juncadella / Mathias Beche / Erhan Jajovski / Risto Kappe

Pour obtenir le classement final, vous pouvez l’obtenir via ce lien.

Une édition couronnée de succès selon les organisateurs !

Avec plusieurs millions de vues durant les 24H du Mans virtuelles, les organisateurs sont contents de cette édition virtuelle. Plusieurs chaînes de télévision (dont Eurosport) ont également diffusé la course ! Une nouvelle édition avec un plateau aussi relevé a déjà été confirmée !

Continuer à lire
Publicité

Autres

PES devient eFootball et free to play !

Publié

le

par

PES devient eFootball et devient Free to play
Crédit photo : Konami

Après avoir opté pour une version « lite » Pro Evolution Soccer (PES) 2021, Konami annonce une PES 2022 100% free to play !

C’était dans l’air depuis quelques semaines déjà, l’éditeur de PES (Konami) semble vouloir pousser PES en 2021 et annonce que le jeu de simulation de football devient 100% gratuit ! L’éditeur japonais annonce également un changement de nom, fini PES, bienvenu à eFootball !

Sortie pour le début de l’automne pour eFootball

Pas de date de sortie officielle pour l’instant pour le jeu de Konami mais indique qu’il devrait être disponible au début de l’automne. Les joueurs auront la possibilité de jouer entre cross-gen (PS4 vs PS5 ou encore Xbox One vs Series S|X) mais uniquement avec neuf équipes (dont le FC Barcelone, Bayern de Munich ou encore la Juventus).

eFootball va s’étoffer au fil de l’année

Plusieurs ajouts seront mis en place d’ici la fin de l’année. Les leagues en ligne seront ouvertes ainsi que la possibilité de créer son club d’ici fin de l’automne mais également le cross-platforme ! Une fonctionnalité « Match Pass System » est également à l’ordre du jour et va vous permettre de récupérer des récompenses, etc.

Dès l’hiver, l’esport va prendre son envol

Les tournois esport vont débuter en hiver mais également le cross plateforme console, pc & mobile ! L’éditeur annonce également que les manettes pour mobile seront prises en charge… Vous aurez donc la possibilité d’être compétitif et jouer des tournois à partir de votre mobile contre des joueurs consoles & PC !

eFootball (ancienne PES), la révolution est en marche !

eFootball passe à Unreal Engine (moteur graphique) et annonce une nouvelle technologie intitulée Motion Matching, ce qui devrait permettre de nouvelles animations ou améliorer la vitesse des joueurs. La technologie sera utilisée sur l’intégralité des supports ou le jeu sera disponible, c’est à dire consoles, PC & mobile ! Le jeu de base sera free to play mais des DLC payants seront disponibles.

Continuer à lire

Autres

La Loterie nationale soutient la fédération belge d’esports

Publié

le

par

La Loterie nationale soutient la Fédération belge d'esport
Crédit photo : BESF

Sponsors ou soutient emblématique de nombreuses fédération sportive, la Loterie nationale va soutenir la BESF (Belgian Esports Federation) dans les prochains mois/année.

La BESF, la Vlaamse Esport Federatie et l’Association Wallonie-Bruxelles d’esport (WalBru Esport) main dans la main

C’était un secret de Polichinelle mais depuis quelques mois maintenant, les différentes associations (ou fédérations selon l’appellation de celle-ci) des deux côtés du pays se sont rapprochées et ont signé un accord de fédération Belge d’Esport. La Vlaamse Esport Federation, l’Association Wallonie-Bruxelles d’esport et la BESF ont signé un accord de collaboration et de coopération dans le but de faire évoluer l’esport, de le structurer et réguler le développement du secteur en Belgique.

La Loterie Nationale est un apport important pour la BESF et l’esport belge

En mal de reconnaissance au niveau politique (ou aucun status n’a encore été légalement mis eLa Loterie nationale soutient la Fédération belge d’esportsn place), l’esport avait besoin d’un coup de pouce d’une grande institution comme la Loterie Nationale. En étant déjà partenaire de plus de 26 fédérations sportives, la Loterie Nationale légitimise un peu plus la BESF (et ses partenaires wallons & flamands) ainsi que l’esport  en Belgique.

Les intérêts économiques sont nombreux dans les prochaines années pour le secteur dans notre plat pays. Hors intérêts commerciaux, l’encadrement des mineurs est et sera un point clé dans les années à venir, sans parler du politique ou les choses doivent avancer (en espérant rapidement ?) dans les prochains mois.

La Loterie Nationale se veut également enthousiaste vis-à-vis à ce partenariat

Le CEO de la Loterie Nationale souligne le rôle de pionnier de sa société dans le monde sportif :

“En tant qu’entreprise à la pointe de l’innovation et ancrée dans le monde sportif belge, la Loterie Nationale remplit son rôle de pionnier en soutenant dorénavant la fédération belge d’Esport”

Jannie Haek, le CEO de la Loterie Nationale
La Loterie Nationale doit également faire face aux nombreuses plateformes de gambling en ligne et donne là un signal fort, nous sommes là et nous nous intéressons à vous.

Continuer à lire

Autres

La France championne de l’Intel World Open sur Rocket League

Publié

le

par

Intel World Open Rocket League - Jeux olympiques Tokyo 2021
Crédit photo : olympics.com

L’Intel Word Open s’est achevé : retour sur les résultats de la compétition Rocket League et sur les grands gagnants !

Les Olympic Virtual Series sont nés suite à la crise sanitaire pour susciter de l’engouement pour les Jeux qui débarquent très prochainement à Tokyo. Le tournoi a un aspect innovant car c’était la première fois qu’un tournoi esport était organisé sous une licence olympique ! C’est sur Rocket League et Street Fighter V que les équipes s’affrontent lors de cette compétition.

Malheureusement, le succès espéré par les organisateurs n’a pas rencontré les attentes escomptées. Notons tout de même que le concept était bien pensé aux vues de l’intérêt grandissant pour l’esport partout dans le monde.

Retour sur la compétition

En demi-finale du bracket gagnant, le Royaume Uni s’est incliné face aux Pays-Bas avec un score de 3 à 1 permettant ainsi aux Pays-Bas de se qualifier pour la finale aux côtés de la France. La Norvège, quant à elle, a été évincée avec le même score face à la France. La grande finale opposait donc la France, championne d’Europe aux Pays-Bas. Malheureusement, l’équipe hollandaise n’a pas eu les armes nécessaires face à la redoutable équipe française qui s’est une nouvelle fois démarquée.

Vitality et la France l’emporte aux « JO de l’esport »

Le 14 juillet dernier, jour de la fête nationale française, la France a remporté le tournoi sur Rocket League. C’est la team Vitality composée de Victor « Fairy Peak » Locquet (qu’on a notamment pu voir lors de l’EGO Be Brussels show), Alexandre « Kaydop » Courant ainsi que Yanis « Alpha54 » Champenois qui a brandit le trophée. C’est une victoire supplémentaire pour nos voisins qui sont champions d’Europe. En plus de ça, « Kaydop » de par son jeu redoutable, a également remporté un trophée supplémentaire. En effet, le Français a été désigné meilleur joueur de tournoi. Une fierté pour les Bleus qui ramènent la victoire à leur pays.

Street Fighter V

La compétition sur Rocket League s’est achevée, mais celle sur Street Fighter V n’est pas terminée ! La phase finale du tournoi débute aujourd’hui et durera jusqu’au 21 juillet.

 

 

Continuer à lire
Publicité

Tendance