Restons connectés !

Autres

Rebellion Williams Esports remporte les 24h du Mans virtuelles

Publié

le

Rebellion Williams Esports remporte les 24h du mans virtuelles

C’est l’une des courses automobiles les plus connues au monde, les 24H du Mans. Elle devait initialement prévu du 13 au 14 juin 2020, mais le Covid-19 est passé par la, le report de la course était une obligation et est initialement prévu pour le week-end du 19 au 20 septembre. Les organisateurs des 24H du Mans ont prévu une course pas “comme les autres” pour faire patienté les fans de belles voitures, elle a eu lieu de manière virtuelle sous le nom des 24h du Mans virtuelles.

50 équipages au départ des 24H du Mans virtuelles

50 équipes composées de minimum 2 pilotes professionnels « réel » sur 4 pilotes maximum. Les pilotes ont dû se relayer de manière virtuelle durant l’intégralité des 24H du Mans virtuel. Parmi les pilotes reconnus sur les courses auto, pas mal de pilotes de F1 tels que Charles Leclerc (pilote Ferrari F1), Land Norris (McLaren) ou même Max Verstappen (Redbull)! Des pilotes de F1 mais pas que.. On a pu également apercevoir Simon Pagenaud (vainqueur des 500 miles d’Indianapolis en 2019 avec la Team Penske), André Lotterer ou les deux anciens champions du monde F1 Fernando Alonso et Jenson Button et même Stoffel Vandoorne (pilote Formule-E pour Mercredes).

Des coureurs de Sim racing également mis en avant

Qui dit course virtuelle, dit Sim racer également ! De gros noms de la scène Sim Racing étaient présents comme Greger Huttu (Team Redline), Greger Huttu (Veloce Esports et Alfa Romeo F1 Esports) ou Erhan Jajovski. Les simracers ont fait donc équipe avec les pilotes professionnels durant la course virtuelle. D’ailleurs, selon nos informations, ce sont les simracer qui ont généralement configuré le setup des voitures sur le circuit de la Sarthe.

Les 24H du Mans virtuelles disputé sur rFactor 2

La course a été disputée sur la simulation rFactor 2 et opposait 30 prototypes basés sur la Oreca 07 (LMP2) et 20 voitures sur la catégorie GTE (Aston Martin Vantage, Corvette C7, Ferrari 488, Porsche 911 RSR). Le circuit du Mans est fidèlement reproduit dans le jeu édité par Studio 397. Les équipes ont du gérer leurs stratégie, la météo et bien sûr le passage jour/nuit ainsi que des pénalités éventuelles!  Les dégâts étaient bien pris en compte en cas d’accident… Avec un passage aux stands pour des réparations (et bien sûr une perte de temps).

Rebellion Williams Esports remporte les 24H du Mans virtuelles !

Les équipes favorites ont répondu présentes ! La Rebellions Williams Esports #01 (LMP) avec le pilote Nikodem Wisniewski (simracer chez Williams Esports) a franchi la ligne avec 17″ d’avant devant la l’écurie ByKolles – Burst Esports après un dépassement à 22 minutes de la fin course sur la voiture #13 de la Rebellions Williams Esports. La voiture 13 de chez Rebellions Williams Esports prend d’ailleurs la dernière marche du podium. Dans la catégorie GT, c’est l’écurie Porsche Esports Team (#93) qui l’emporte devant l’Aston Martin Racing.

L’écurie de Stoffel Vandoorne (Veloce 2, voiture numéro 16) a perdu énormément de temps durant la nuit suite a quelques problèmes internet. Pour la team RedLine (Verstappen, Norris, kerkhof, Huttu) un bug du jeu étrange (manque d’essence dans la voiture) a faire perdre toute espoire de victoire durant la nuit, en plein tilt, Lando Norris a même désinstallé le jeu en direct sur Twitch !

Les podiums des 24H du Mans virtuel

Podium en LMP – 371 tours

#01 Rebellion Williams Esports : Louis Delétraz / Raffaele Marciello / Nikodem Wisniewski / Kuba Brzezinski
#04 ByKolles – Burst Esport : Tom Dillmann / Esteban Guerrieri / Jernej Simončič / Jesper Pedersen
#13 Rebellion Williams Esports : Agustin Canapino / Jack Aitken / Alex Arana / Michael Romanidis

Podium en GTE – 338 tours

#93 Porsche Esports Team : Nick Tandy / Ayhancan Güven / Joshua Rogers / Tommy Østgaard
#95 Aston Martin Racing : Nicki Thiim / Richard Westbrook / Lasse Sorensen / Manuel Biancolilla
#80 R8G Esports Team : Daniel Juncadella / Mathias Beche / Erhan Jajovski / Risto Kappe

Pour obtenir le classement final, vous pouvez l’obtenir via ce lien.

Une édition couronnée de succès selon les organisateurs !

Avec plusieurs millions de vues durant les 24H du Mans virtuelles, les organisateurs sont contents de cette édition virtuelle. Plusieurs chaînes de télévision (dont Eurosport) ont également diffusé la course ! Une nouvelle édition avec un plateau aussi relevé a déjà été confirmée !

Continuer à lire
Publicité

Autres

FIBA Esports Open III : la Belgique sera présente !

Publié

le

par

FIBA Esports Open - la Belgique sera présente !
Crédit photo : FIBA

Top départ de la Fiba Esports Open III le 16 avril 2021. Au programme : 3 week-ends d’affrontement, 60 nations et une nouveauté pour cette édition !

C’est officiel, le Fiba Esports Open aura lieu pour la troisième fois ! La FIBA est la fédération internationale de basketball. La dernière édition a connu un franc succès avec 38 pays qui y ont participé. C’est durant trois semaines de compétition que 60 pays se voueront un combat acharné sur NBA 2K21 pour tenter de remporter le grand titre et ce, dès ce vendredi 16 avril 2021 ! La Belgique sera bien évidemment de la partie.

Déroulement de la compétition

Pour cette troisième édition, ce sont six régions du monde qui seront représentées : l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie du Sud-Est, l’Amérique du Sud, et l’Amérique du Nord et centrale.

C’est le vieux continent qui a le nombre le plus élevé de teams avec 28 équipes qui s’affronteront. L’Asie du Sud-Est, l’Afrique et le Moyen-Orient seront représentés par six nations chacun. Dans la conférence de l’Amérique du Sud, il y en aura une de plus. Enfin, pour l’Amérique du Nord et centrale il y aura 8 teams.

Le top départ de la compétition sera donné le 16 avril avec la phase de groupe suivie par des plays-offs le week-end. Par la suite, les équipes de chaque conférence s’affronteront le temps d’un week-end. C’est l’Asie du Sud-Est, l’Afrique et le Moyen-Orient qui débuteront du 16 au 18 avril. Pour l’Amérique du Nord et centrale (current generation) et l’Europe (current generation), ça sera du 23 au 25 avril. C’est au mois de mai que la compétition s’achèvera avec les groupes « next generation » de l’Amérique du Nord et centrale et de l’Europe ainsi que l’Amérique du Sud du 7 au 9 mai.

Nouveauté de l’édition

La compétition ré-débarque, mais avec une nouveauté. Les pays qui participent à la compétition Europe et à celle d’Amérique du Nord et centrale seront divisés en deux groupes distincts : la current generation (PS4) et la next generation (PS5).

Vous pourrez suivre la compétition et soutenir la Belgique sur les chaînes de la FIBA. Pour la phase de groupe, ça sera sur Facebook et YouTube et pour les plays-offs seront produits depuis le studio virtuel de la FIBA qui se situe en Lettonie. L’Australie, l’Argentine et l’Arabie Saoudite seront sûrement redoutées : elles ont déjà remporté la compétition à deux reprises.

Continuer à lire

Autres

Le parcours des eDevils lors de la phase de qualification pour l’eEuro2021 sur PES !

Publié

le

par

eDevils Belgique - PES 2021 - eEuro 2021

Ce lundi se tenait la phase de qualification pour l’eEuro 2021 sur PES 2021!

Après un tournoi de préparation raté en terme de résultats, la Belgique peut croire en une éventuelle qualification en vue de son groupe. Les Belges figurent dans le groupe F en compagnie de la Lituanie, les îles Féroé, la République d’Irlande, Israël et la Suisse. Nos eDevils faisaient office de favoris dans ce groupe avec Israël, du moins sur le papier.

Deux possibilités de qualification pour nos belges à l’eEuro 2021

La première place

En finissant premier du groupe, les belges ont la possibilité de s’assurer une place pour la phase finale qui aura lieu le 9 et 10 juillet prochains. Sur le papier, la première place semble acquise pour Israël.

La seconde place

La deuxième possibilité de qualification passe par la seconde place. L’équipe terminant seconde s’offrira une ultime possibilité de rejoindre les qualifiés. L’équipe qui s’attribuera la seconde place du groupe F ira en barrage face aux autres équipes ayant terminées deuxième. Durant les barrages, seuls 6 équipes rejoindront l’eEuro 2021.

La première journée des qualifications pour l’eEuro 2021 pour les eDevils

Cinq rencontres étaient planifiées pour nos eDevils. Voici l’ordre des matchs :
Belgique – îles Féroé
Belgique – Israël
Belgique – Suisse
Belgique – République d’Irlande
Belgique – Lituanie

Chaque rencontre se joue en best of 2 avec un changement de joueur entre chaque matchs. A l’issue de la double confrontation, l’accumulation des scores est prise en compte.
Précisons également que ces qualifications se jouent en deux jours de compétition et qu’ici nous assistons aux matchs aller et que les matchs retour auront lieu le 26 avril prochain.

Les résultats des eDevils dans le groupe F

EquipevsEquipe
Belgique7-1îles Féroé
Belgique2-8Israël
Belgique3-1Suisse
Belgique6-1République d’Irlande
Belgique1-1Lituanie

La Belgique prend la 2ème place au classement dans ce groupe à l’issue de leur dernier match et un but à la 94ème sur coup-franc face aux Lituaniens. Les Israeliens ont quant à eux déjà pris une option pour la qualification.

Au vu des prestations de cette phase aller si les eDevils PES 2021 gardent leur sérieux et leur application, seule la République d’Irlande est apparemment en mesure de contester la 2ème place qualificative face aux eDevils.

Le classement du groupe

EquipeMJGEPPts
Israël540113
Belgique531110
République d’Irlande531110
Lituanie51134
Suisse51043
îles Féroé50050

Continuer à lire

Autres

Notre compatriote Badjian et son équipe s’inclinent en QLASH Euro Series

Publié

le

par

Crédit photo : GameWard

Après une victoire convaincante face aux Espagnols de chez Falcons, notre compatriote Brian ‘’Badjian’’ Badjie et ses coéquipiers de chez GameWard affrontaient l’emblématique structure SK Gaming lors du round 2 des QLASH Euro Séries en Best of 3.

Un premier match compliqué pour les GameWard

D’entrée, dans le premier quart-temps, on sent des SK beaucoup plus compliqués à jouer que Falcons au tour précédent, en témoigne le score à la fin du premier quart, 17-6 pour la structure allemande.

Pour le second quart-temps, on sent l’équipe française plus en place. GameWard arrive à marquer 16 points tout en essayant de contenir les assauts allemands. C’est tout de même 14 unités qui seront marqués par les SK gaming, portant le score à la mi-temps à 33-20 pour les allemands.

Malheureusement les espoirs seront de courtes durées, avec quelques shoots ratés et des SK en réussite marquent 23 points contre 11 pour les français.

Le dernier quart-temps étant une formalité, SK gaming s’impose la première rencontre 68-46.

Une seconde rencontre extrêmement serrée

Dans le premier quart de ce second match, pas le temps de s’ennuyer.

Gameward et SK se rendent coup pour coup et aucune des équipes ne parvient à prendre le large, c’est tout logiquement que ce premier quart-temps finit sur un 13-12 en faveur de l’écurie bleu blanc rouge. Le second quart-temps sera du même acabit que le premier, mais à la mi-temps ce sont les SK qui mèneront au score 29-25.

Au retour du vestiaire on a encore le droit à un quart serré, mais au fur et à mesure de ce troisième quart-temps les GameWard vont rater quelques moments importants et montrer quelques faiblesses en reconversion défensive.

Forcément il n’en faudra pas plus pour que les Allemands profitent de ces quelques erreurs et mènent logiquement après ce troisième quart 48-39.

Dans le dernier acte, les GameWard ont tout tenté. Les coéquipiers de Lyvaï « Lyvs » Piperol se battentt sur chaque ballon et donnant tout pour revenir au score. Ce ne sera malheureusement pas suffisant, SK remportera le match 59-53 et par la même occasion le BO3 2-0.

C’est donc fini pour Badjian et son équipe dans ce Qualifier pour les QLASH Euro Series.

Il y aura de quoi nourrir des regrets, car au vu de ce que l’on a vu sur le deuxième match, il y avait peut-être moyen de faire mieux.

Forte heureusement il reste des qualifications pour que Bryan et ses coéquipiers obtiennent leur ticket pour la phase finale des Euro Series.

Continuer à lire
Publicité

Tendance