Restons connectés !

CSGO International

NaVi remporte le PGL Major Stockholm 2021

Publié

le

NaVi Champion du PGL Major Stockholm 2021
Crédit photo : PGL

Natus Vincere remporte les Counter-Strike : Global Offensive Majors Championships. En plus du grand titre, la team repart avec l’énorme cash prize d’une valeur d’un millions de dollars !

Les Majors CS:GO ont fait leur grand retour après deux ans d’absence en raison de la crise sanitaire. Les meilleures équipes du monde sur Counter Strike : Global Offensive s’y retrouvent pour se mesurer les unes aux autres. C’est à Stockholm à l’Avicii Arena que l’événement est organisé. Le top départ du championnat a été donné le jeudi 28 octobre et s’est achevé ce dimanche 7 novembre 2021.

Pour accéder à l’événement, les 24 teams les plus performantes se sont qualifiées via des tournois locaux. Différentes régions du monde sont représentées aux Majors CS:GO : l’Europe, les Etats-Unis, la Russie, l’Asie, l’Océanie ainsi que l’Amérique du Sud.

Format du championnat

Le championnat s’est déroulé en trois étapes : le Challengers Stage, le Legends Stage et enfin, le Champions Stage.

Grâce à leurs performances durant les compétitions locales, huit équipes se sont directement qualifiées pour la deuxième étape de la compétition : le Legends Stage. C’est le cas des Ninjas in Pyjamas, la team Vitality, G2 Esports, FURIA Esports, Team Liquid, Evil Geniuses, Natus Vincere et Gambit Esports

Les seize autres équipes, ont débuté le championnat avec le Challengers Stage. Seules les huit meilleures ont pu accéder à l’étape suivante, le Legends Stage et ainsi rejoindre les huit autres équipes d’office qualifiées pour cette étape de la compétition. Enfin, la phase ultime de la compétition est le Champions Stage qui s’est déroulé en bracket à élimination directe en B03.

Le Challengers Stage

Le Challengers Stage s’est déroulé sous un format du round suisse (pour les rounds 1 & 2). les équipes ont le seed obtenu lors du RMR ranking tout au long de la saison. L’équipe FaZe s’est qualifiée logiquement après trois matchs seulement, de même que les étonnants Copenhagen Flames qui confirment leur statut de prétendant au Champions Stage ! Les autres qui poursuivent la compétition sont ENCE, Entropiq, Virtus.pro ainsi qu’Heroic. Les teams Astralis et Mouz se sont qualifiées, mais de justesse avec un score de 3 à 2 face aux Allemands de Furia et les Russes de la Team Spirit. Les Allemands de BIG n’ont pas été à la hauteur malgré les fortes attentes de la communauté germanophone.

Le classement du Challengers Stage

EquipeRecordsRD
FaZe Clan3-021
Copenhagen Flames3-023
ENCE3-115
Entropiq3-119
Virtus.pro3-13
Heroic3-24
Astralis3-221
MOUZ3-216
BIG2-3-5
Team Spirit2-3-9
Movistar Riders2-3-20
paiN Gaming1-3-4
Renegades1-3-22
TYLOO1-3-11
GODSENT0-3-28
Sharks Esports0-3-23

Le Legends Stage

Comme dit précédemment, les huit équipes qualifiées lors du Champions Stage ont été rejointes par les équipes déjà assurées d’être en Legends Stage. NaVi (Natus Vincere) et G2 largement favoris avant de débuter la compétition ont assuré leurs qualifications en Champions Stage sans aucune défaite : contrat donc rempli pour l’équipe ukrainienne et européenne. Malgré un mauvais départ pour Heroic, les joueurs de l’équipe danoise se sont finalement qualifiés avec un record de 3-1. Même cas de figure pour l’équipe russe Gambit et les Brésiliens de FURIA. Les Français de la team Vitality ont eu chaud : après un score à 2-2, ils ont réussi à s’imposer en BO3 face à Evil Geniuses, Astralis et Entropiq ! Virtus.pro a éliminé FaZe Clan, et les Suèdois de NiP ont écarté les Copenhagen Flames dans un match décisif.

Le classement du Legends Stage

EquipeRecordsRD
Natus Vincere3-031
G2 Esports3-024
Heroic3-122
Gambit Esports3-117
FURIA Esports3-114
Virtus.pro3-22
Ninjas in Pyjamas3-2-9
Team Vitality3-223
Entropiq2-3-12
Copenhagen Flames2-36
FaZe Clan2-3-2
Astralis1-3-25
MOUZ1-3-5
Team Liquid1-3-17
Evil Geniuses0-3-36
ENCE0-3-33

Le Champions Stage

Les quarts de finale

Le premier match du Champions Stage opposait Gambit à FURIA, les coéquipiers d’Abay « Hobbit » Khasenov se sont logiquement imposés (19-17 & 16-10) pour se hisser en demi-finale. Le choc tant attendu entre NaVi et la team Vitality a tourné à l’avantage des Russes malgré une résistance du côté français qui n’a pas su inquiété Natus Vincere. Le joueur Jayson ‘Kyojin‘ Nguyen Van ne s’est pas montré assez percutant.

De l’autre côté du bracket, l’équipe n°5 au classement HLTV (Heroic) assure son avenir dans la compétition face à Virtus.pro (16-10, 13-16 & 16-12). Enfin, G2 Esports remporte son combat assez logiquement face aux NiP de Nicolai « device » Reedtz.

Les demi-finales

Les Danois d’Heroic étaient parmi les challengers du PGL Major Stockholm et n’ont pas démérité jusqu’ici. La team G2 Esports l’une des favorites de la compétition n’a pas tremblé. Le duel avait l’air tout de même sur le papier, en faveur des G2 au vue de ce que l’équipe de Carlos « ocelote » Rodríguez Santiago avait montré jusqu’ici. Bousculée sur la première map (perdu 16-10), l’équipe G2 a fait preuve de caractère en remportant en overtime la troisième map (Inferno) avec un score de 19-15.

L’autre demi-finale était totalement russophone : NaVi face à Gambit. Le classico des pays de l’est est généralement extrêmement serré mais en faveur de Gambit (4-1 sur les 5 derniers matchs), le spectacle se devait d’être au rendez-vous. NaVi a simplement survolté les débats dans cette deuxième demi-finale en remportant le pick des Gambit (Overpass) 16-8. L’équipe de Aleksandr « s1mple » Kostyliev a remporté sa carte sur un score sévère 16-3.

La finale

La grande finale opposait les deux équipes les plus attendues du championnat. NaVi a fait un parcours sans faute, sans perdre aucune map avant la finale. G2 Esports de son côté, a été solide avec seulement une map perdue (Nuke). G2 a choisi Ancient après le ban d’Overpass et Vertigo, Navi pick Nuke, Mirage sera la map décidée en cas d’égalité. Ancient est remporté par NaVi tout en contrôle (16-11). Nuke était quant à elle, la dernière chance d’accrocher le titre pour G2. Malheureusement, les hommes du coach Malek ont tout tenté, mais sans succès après plusieurs overtimes, maps et matchs. Le joueur Aleksandr « s1mple » Kostyliev a été tout simplement stratosphérique durant toute la compétition et remporte son premier Major et titre de MVP… Le titre de meilleur joueur du monde sera certainement pour lui cette année.

L’action qui a mis G2 en difficulté sur Nuke

 

Le bracket du Champions Stage

Autres

Tournoi caritatif de Gamers Without Borders

Publié

le

par

Tournoi caritatif Gamers whithout Borders avec les meilleures equipes mondials

Les six meilleures équipes au monde sur Counter Strike : Global Offensive participeront au tournoi caritatif organisé par l’ESL.

Un nouveau tournoi caritatif sera organisé sur CSGO dans le cadre du projet Gamers Without Borders qui regroupe plusieurs compétitions dans le but de récolter des fonds (dix millions de dollars au total) pour la lutte contre le coronavirus. À ce jour, Gamers Without Borders regroupe déjà quatre titres esportifs : PUBG, Rainbow Six Siege, Dota 2, et Fortnite. À cela s’ajoutera bien évidemment Counter Strike : Global Offensive. Cette série de tournois s’achèvera le mois prochain avec une dernière compétition qui est programmée du cinq au sept juin, mais le jeu sur lequel la compétition se déroulera n’est pas encore connu. C’est avec ce tournoi-là que cette belle initiative prendra fin.

Ce nouveau tournoi regroupera les meilleures équipes au monde sur Counter Strike : Global Offensive : G2, Natus Vincere, mousesports, fnatic, FaZe et enfin, OG. La compétition se déroulera sur un weekend : du vendredi 29 au dimanche 31 mai.
À la fin du tournoi, le montant de deux millions de dollars sera reversé à des associations internationales engagées dans la lutte contre le coronavirus.

Le monde de l’esport, durant la période difficile due au Covid-19, nous a montré et continue de démontrer une solidarité incroyable. En effet, depuis le début de la crise sanitaire, de nombreux tournois ont été organisés soit pour divertir les fans lors du confinement soit pour récolter des fonds afin de venir en aide aux structures qui ont fait face à des besoins financiers urgents. C’est un bel exemple que montre le monde de l’esport une nouvelle fois avec ce tournoi de Gamers Without Borders.

Continuer à lire

CSGO

Windigo remporte la Moche XL esports 2019 à Lisbonne

Publié

le

par

Windigo remporte la Moche XL esports 2019

Après une édition 2018 réussie, E2Tech remet le couvert cette année avec la Moche XL au Portugal. Le lieu était identique que l’année dernière, puisque l’Altice Arena de Lisbonne  a été le théâtre de cette deuxième édition. Le cashprize a été revue légèrement à la hausse puisque celui-ci passe de 50 000$ à 75 000$ cette année, de quoi faire venir des têtes d’affiche ? Rien n’est moins sur… ! Qui succède à SK-Gaming cette année ? Rendez-vous plus bas !

Les équipes de Moche XL 2019 :

Logo BIG BIG (invitée)
 Logo FURIA Furia (invitée)
GamerLegion (invitée)
Flag portugal Logo Offset OFFSET (qualifiée via la Master League Portugal saison 3)
flaga poland Logo Virtus pro - 2018 Virtus.pro (invitée)
Logo windigo Windigo (invitée)

Pas d’équipe du top5 mondial présente et pour cause, les finales de l’ESL Pro Series sont dans 2 jours ! L’occasion pour GameLegion d’obtenir son premier titre ?

 

Le bracket de la compétition

Dès le match d’ouverture, une surprise ! Les Polonais de Virtus.pro battent BIG qui peine toujours à confirmer leur année 2018 malgré l’arrivée de Ismailcan “XANTARES” DörtkardesGamerLegion de son côté a eu chaud et même très chaud puis qu’après la perte de la première map (dust 2) 12-16 ont dû aller en overtime sur Inferno (19-16) afin de décrocher la 3e map (16-4). L’équipe composée de deux Belges est passée proche d’une très grande désillusion.

Les têtes de séries sont entrées en demi-finale. Windigo étant la première est rentré en lice face à Virtus.pro, ils n’ont pas tremblé, victoire en 3 maps et s’adjuge une place en finale et un gain minimal de 20 000 $. Dans l’autre demi-finale Furia était opposée à GamerLegion, les Brésiliens partaient logiquement favoris après leur 2e place lors des finales ECS Saison 7 ! Contre toute attente, GamerLegion l’emporte sèchement sur un 2-0 et le choix Vertigo sur la deuxième map ! On pensait l’équipe d’Adil “ScreaM” Benrlitom bien parti après ce match référence !

Une finale à sens unique 

Disons-le clairement, il y a eu non match. Les GamerLegion n’ont simplement pas été à la hauteur ! Dépassés en termes d’idée et de skill, ils perdent logiquement. Valentin “poizon” Vasilev était sur une autre planète en termes de statistique avec un ADR de 114 sur les deux maps cumulées ! Les Bulgares de Windigo confirment un peu plus leur statut de challenger au top mondial grâce à leur victoire et remportent par la même occasion les 50 000$ pour les vainqueurs.

Continuer à lire

CSGO

Vitality remporte l’ECS saison 7 à la SSE Wembley

Publié

le

par

Vitality remporte les ECS Saison 7

L’ECS (Esports Championship Series) est sa 7ème saison. L’épilogue de la league professionnel organisé par FaceIT a lieu à la SSE Arena de Wembley, à l’instar du FaceIT Major Londres 2018.

Cette phase finale des ECS était l’occasion de revoir Astralis en offline après leur  modification de planning pour le reste de la saison. La machine danoise s’est  enrayée depuis quelques semaines maintenant, donnant champ libre à Liquid pour la première place mondiale. La porte semblait grande ouverte pour une victoire des danois avec des Vitality en outsider après leur victoire au cs_summit 4.

Les équipes qualifiées pour la phase finale des ECS saison 7 :

Logo astralis Astralis
logo_complexity complexity
Logo FURIA Furia
 Logo mibr Made in Brazil
 logo Ninja in Pyjamas Ninja in Pyjamas
 Logo North North
 Logo NRG NRG
 Logo Vitality Vitality

 

La phase de groupes des ECS saison 7

Groupe A ECS Saison 7

Les Brésiliens de Furia remportent leur match d’ouverture face à Astralis et envoi les Danois dans le lower bracket ! De son côté NRG remporte logiquement son bo1 face à NiP.

NRG prend le dessus dans la finale de l’upper bracket devant Furia sur un 2-0 (16-13 sur Train & 16-9 sur Nuke), les Américains sont les premiers qualifiés pour les playoffs.

Confrontation scandinave dans le 1er tour du lower bracket avec Astralis face à NiP. Les Danois prennent l’avantage de manière aisé (16-5 & 16-6).

Dans le match à élimination, Astralis était à nouveau face aux Brésiliens de Furia ! Les Danois tombent à nouveau sur un score de 1-2.

Nouvelle claque pour Astralis  qui est sorti dès la phase de groupe ! Très belle performance des Brésiliens de Furia confirme sa belle performance de Dallas (éliminée en demi-finale face à Liquid).

Groupe B ECS Saison 7

Vitality s’impose logiquement face à Complexity et s’offre une première chance de qualification après leur 1er match. North a réussi ce qu’on pensait impossible il y a quelques semaines de cela, s’imposer face à MIBR en Overtime (25-23).

Les Français de Vitality perdent face à North dans la finale de l’upper bracket et devront faire un tour dans le lower bracket.

Le 1er tour du lower bracket était l’occasion de voir une opposition issue du Nouveau Monde. Complexity renvoi MIBR au Brésil après leur victoire 2 maps à 1.

La dernière place qualificative se jouait entre Vitality et Complexity ! Les Français remportent la rencontre sans trembler sur Dust2 (16-13) & Nuke (16-8).

Les playoffs ECS Saison 7

Dans la première demi-finale, l’équipe NRG était opposée à celle de Vitality. Les Français optant pour Overpass et les Américains pour Mirage. Vitality remporte la première map en overtime (19-15). Parti sur leur bonne lancée, les coéquipiers de Mathieu “ZywOo” Herbaut s’imposent 16-7 sur la 2ème map.

La dernière place pour la finale est obtenue par Furia face à North après un overtime sur la 2ème map (22-20) et confirme sa forme du moment.

Finale a sens unique puisque Vitality remporte facilement les ECS saison 7 après leur victoire sur Inferno (16-9) et sur Overpass (16-4). Mathieu “ZywOo” Herbaut obtient quant à lui le trophée du MVP du tournoi

 

Vitality confirme sa forme du moment et remporte les 225 000 dollars ! De quoi mettre du beurre dans les épinards de la structure française.

Continuer à lire
Publicité

Tendance