Restons connectés !

CSGO

GameFist s’est disqualifiée de l’ESL Benelux Winter

Publié

le

GameFist s est disqualifiée de l ESL Benelux Winter

Coup de tonnerre sur l’ESL Benelux Winter sur CSGO : les joueurs de la team GameFist ne se sont pas présentés aux matchs ! La structure est disqualifiée du championnat.

Sur trois semaines de compétition, la structure GameFist a déclaré deux fois forfait. Une première fois lors de leur rencontre face à « Join the Force » qui devait normalement se dérouler lors de la première semaine de compétition. Ensuite, c’est face à la team « Amsterdam Kings » en semaine 3 que l’histoire s’est répétée.

Un verdict sans appel

Dans le règlement du championnat, il est clairement inscrit que si un participant n’est pas prêt à jouer dans les 20 minutes après le début du match ou dans les 20 minutes qui suivent le dernier match pendant la phase de groupe (quand il est joue deux fois de suite) alors, c’est comme si le joueur ne se présentait pas à l’épreuve. Ce qui a pour conséquence directe une victoire pour l’adversaire. Mais ce n’est pas tout, l’équipe reçoit un point de pénalité majeure. Pour information, un point de pénalité majeure équivaut à 10 points de pénalité mineure.

Ce scénario cauchemardesque s’est déroulé deux fois en seulement trois semaines de compétition. Les joueurs ne se sont pas présentés aux épreuves. Par conséquence, l’équipe a eu deux points de pénalité majeure. Et là, encore une fois, le règlement ne pardonne pas. Être en possession de deux points de pénalité majeure disqualifie directement l’équipe de la compétition. Mais ce n’est pas tout ! L’équipe n’a dès à présent plus le droit de participer à aucun championnat ESL Benelux. Elle a perdu sa licence. C’est donc un coup dur pour la team GameFist qui n’a pour l’heure toujours pas communiqué sur les raisons d’un tel comportement.




Changement du règlement pour l’avenir

Suite aux événements, l’ESL a pris les choses en main et a modifié le règlement. Celle-ci n’est donc pas d’application pour la team GameFist. Dorénavant, la règle sera la suivante : si un participant quitte le championnat ou est disqualifié, il perdra tous ses prix remportés lors de la saison. L’organisation ainsi que les joueurs n’auront pas la possibilité de participer à la prochaine saison. Le règlement sera donc plus souple pour les prochaines saisons du championnat.

CSGO

Les CS:GO Elite Series betFIRST

Publié

le

par

BetFirst Elite Series CSGO
Crédit photo : Elite Series

C’est en 2021 que débutera les CS:GO Elite Series betFIRST. Au programme : 6 teams, beaucoup de matchs et 15 000 euros à se départager !

Sur la ligne de départ, il y aura six équipes provenant du Benelux qui s’affronteront pour tenter de remporter le cash prize mis en jeu d’une valeur de 15 000 euros. La compétition sera divisée en différentes parties. Il y aura tout d’abord le Spring Split, et ensuite la Summer Split. C’est avec le Championship Finals que la compétition sera clôturée. Le top départ de la compétition, ça sera au mois de février prochain !

Les critères pour participer

Pour tenter d’y participer. C’est simple : il suffit d’envoyer une candidature avant le 7 décembre et seules six teams seront sélectionnés par l’organisation. Les critères pour avoir accès à la compétition ne sont encore connus à ce jour (hormis qu’il faut minimum 3 joueurs issus du Benelux). On retrouvera sûrement des teams qui ne seront pas composées à 100% de joueurs du Benelux.

Malheureusement comme souvent, ce système ne laissera pas la chance aux équipes motivées, mais qui ne pèsent pas au niveau du Benelux. Nous retrouverons donc encore sûrement les mêmes noms qui dominent la scène esportive. Une stratégie qui ne semble par encore attirer grand monde à participer à la compétition au vue du discord de la compétition.

Les Spring et Summer Split

Le tournoi débutera officiellement le 11 février. Les affrontements entre les teams se dérouleront dans un format de single round robin sur une durée d’une semaine. La compétition annoncera la couleur car la première journée, les équipes devront jouer trois matchs. Ensuite, ce sont deux matchs qui seront programmés par jour.

À la fin de cette semaine, les quatre équipes qui auront réalisé les meilleures performances seront qualifiées pour les playoffs. Celles-ci se dérouleront sur trois jours : le 1er, le 8 et le 15 avril dans un format « King of the Hill ». Arriver aux playoffs sera déjà une victoire car les équipes recevront une part du butin. Les affrontements seront dans un format BO3 et la finale en BO5.

Pour la Summer Split, ça sera exactement le même principe que pour la Spring Split. Les playoffs sont programmées pour le 2, le 9 et le 16 septembre 2021.




La grande finale

Ce sont les trois équipes qui auront accumulé le plus de points lors des deux tournois qui pourront participer à la finale. En théorie, la grande finale se jouera en présentiel et s’étalera sur deux jours : les 2 et 3 octobre prochains. La demi-finale se jouera sous format BO3 et la grande finale en BO5.

Continuer à lire

Autres

La Starlan, organisation emblématique des années 2000 est de retour

Publié

le

par

Retour de Starlan en 2020

Organisateur emblématique des années 2000, le Starlan est de retour après 14 ans de silence.

La Starlan, qu’est-ce que c’est ?

Starlan est une organisation qui a été créée en 1999 déjà ! Oui, les LANS étaient beaucoup plus compliquées à préparer que maintenant, techniquement parlant. Organisateurs de nombreuses LAN à Bruxelles et en Wallonie durant les années 2000, Starlan est parvenu au fils des années à obtenir une réputation en terme de qualité.

A leur actif, de nombreuses LANS organisées dans des lieux prestigieux comme le Heysel, Namur Expo (600 joueurs) ou encore Ciney Expo et sans compter sur les nombreuses LANS organisées à Joli bois (Woluwe-Saint-Pierre).

Quelques photos des anciennes  StarLan

Starlan était le partenaire officiel de l’ESWC dans BeLux (Belgique & Luxembourg) entre 2006 & 2009

Durant trois années, le Starlan a organisé les qualifications ESWC (Electronic Sports World Cup) pour les Belges et Luxembourgeois sur CSGO & Warcraft 3.




La Starlan a révolutionné l’esport belge

Un réseau au top à l’époque où le gigabit n’était pas la norme sur les réseaux informatiques. Des admins à l’écoute de la communauté lors des évènements. Des animations en dehors des compétitions souvent mis en place.

Le service aux joueurs n’a jamais été aussi haut en Belgique

Un système de réservation de boissons et de nourriture sur l’intranet de la LAN. Quelques minutes après, le personnel de la Starlan l’apportait à votre table. C’était limite plus rapide qu’un bar lorsqu’on commande au comptoir !

La Starlan de retour en 2020 en ligne et beaucoup plus en 2021 ?

Le retour était dans les tuyaux depuis un certain temps déjà selon nos informations, mais le COVID-19 est passé par là. L’année 2020 est l’année de redémarrage en mode mineure et en ligne, mais un retour tout de même !

Les organisateurs ont décidé d’organiser une compétition 100% en ligne et visent les anciens d’abord, mais est ouvert aux nouveaux joueurs sur CSGO. En détail, voici les informations :

  • Plateforme & serveurs : FaceIT
  • Frais d’inscription : 25 euros par équipe
  • Date : du 7 décembre au 31 janvier (une pause est prévue durant la semaine de Noël et de Nouvel An)
  • Nombre d’équipe : 8
  • Phase de poule : matchs en BO1
  • Phase éliminatoire : matchs en BO3

Vous retrouvez toutes les informations sur leur site.

Vous l’avez compris, la compétition du retour est surtout fun et chill mais tenez à l’œil l’année prochaine la Starlan (on l’espère).

Continuer à lire

CSGO

Un triple vainqueur de la Champions League se lance dans l’esport !

Publié

le

par

Le joueur du Real de Madrid Casemiro ouvre sa structure esport
Crédit photo : CaseEsports

Alors que vous l’avez probablement aperçu sur différents streams Counter Strike, notamment en compagnie d’autres joueurs brésiliens tels que Gabriel Jesus et Neymar ou encore aux côtés de joueurs CSGO professionnels tels que Coldzera et FalleN, le milieu du Real Madrid Casemiro a officialisé la création de son équipe sur le célèbre jeu de tir développé par Valve.

Le monde du football et l’esport, de plus en plus liés

Cette officialisation rapproche une nouvelle fois l’esport et le monde du football. Après Pique et la PES eFootball ou encore Beckham qui avait investi plus de 27 millions d’euros dans l’équipe britannique Guild Esports, c’est au tour du brésilien de lancer CaseEsports. Parti de son hobby, le footballeur a décrété vouloir évoluer rapidement sur la scène esport espagnole et se qualifier aux tournois majeurs. Il sait cependant qu’un tel processus peut prendre du temps, mais espère que les fans pourront le suivre dans sa nouvelle aventure et dans l’évolution de son équipe.

Bien que basé à Madrid, ville dans laquelle se trouve la gaming house de CaseEsports et avec des objectifs de départ axé sur l’Europe, le natif de Sao Paulo a tout de même opté pour une équipe 100% brésilienne composée de l’ancien duo de chez Tempo Storm Denis « dzt » Fischer et Paulo « Land1n » Felipe. CaseEsports a ensuite décidé d’entourer son duo par Felipe « delboNi » Delboni anciennement joueur chez INTZ et Imperial ainsi que de 2 anciens membres de la FURIA Academy : Yan « yepz » Pedretti et Vinicius « n1ssim » Pereira.





Line up CaseEsports :

  • Flag Brasil Denis « dzt » Fischer
  • Flag Brasil Paulo « Land1n » Felipe
  • Flag Brasil Felipe « delboNi » Delboni
  • Flag Brasil Yan « yepz » Pedretti
  • Flag Brasil Vinicius « n1ssim » Pereira

En vue de certains commentaires sur les différents postes d’annonce de l’équipe (Twitter, article HLTV…), on observe rapidement une petite frustration chez les fans qui s’attendaient sans doute à une line up composée de joueurs plus à l’avant de la scène. Cependant, ne sous-estimons pas l’impact que peut avoir l’expérience du footballeur sur sa structure et il faudra donc tenir à l’œil leurs prochains résultats.

Continuer à lire
Publicité

Tendance