Restons connectés !

League of Legends

[MAJ] Menace de boycotte de 3 équipes à l’ESL Proximus League of Legends

Publié

le

Trois équipes menacent de boycotter la finale de l'ESL Proximus League of Legends

La compétition aura bien lieu ! Mais… Les équipes égratignent l’ESL.

Les principales informations à prendre en compte :

Une réunion a eu lieu hier soir à la demande de l’ESL et l’ensemble des équipes ayant annoncé le boycotte afin de chercher une issue favorable pour le bon déroulement de la compétition. Cette réunion s’est terminée tard dans la soirée et a servi à trouver quelques pistes pour débloquer la situation. L’ESL avait promis une réponse pour aujourd’hui 12h, ceux-ci ont répondu avec 25 minutes de retard. La réponse de l’organisation était claire, nette & précise, aucun changement ne sera apporté à son propre règlement (du moins pas cette saison).

Brussels Guardians, Sector One & ToxicFlacons se sentent insultés par l’ESL. Les trois équipes ont d’ailleurs annoncé ne plus participer aux compétitions ESL dans l’avenir !

Pour le bien de l’esports en Belgique, les équipes ont tout de même décidé de participer à l’événement. C’est donc un grand ouf de soulagement !

 

Le communiqué des 3 équipes :

Defusekids répond au boycotte via un Twitlonger avec quelques informations intéressantes.

Les principales informations à prendre en compte :

L’alchimie entre les différents joueurs de l’équipe League of Legends de Defusekids n’était pas au beau fixe. L’organisation a choisi de faire des changements dans l’équipe à cause de cela. Après avoir réalisé plusieurs tests avec différents joueurs (plus de 20, selon le communiqué), le choix s’est porté vers les joueurs annoncés. L’organisation belge insiste sur le fait que les nouveaux arrivés sont d’anciens coéquipiers de l’équipe actuelle.

Defusekids regrette la décision des trois autres équipes (Brussels Guardians, Sector One & ToxicFalcons) d’un possible boycotte malgré avoir respecté les règles. La structure nous informe également que le changement de lineup a été validé par l’ESL avant l’annonce officielle.

L’intégralité du Twitlonger est dispo ici-bas (en version anglaise)

In April 2018 we finally set the long time plan to start talks to form a League of Legends team in motion. Since our organization had no experience with League of Legends, we picked uncontracted, highly recommended players from the Benelux to form our first League of Legends line-up ever.

Last summer the ESL Proximus Championship was announced. Both our CSGO team and our yet to be announced League of Legends team got invited to play the play-ins of the ESL Proximus Championship.

Right after our well-received League of Legends team announcement, rumours that we ‘bend the rules’ to be able to participate in the ESL Proximus Championship started spreading. We never cared to comment on those accusations since we were invited to the ESL Proximus Championship. To make matters worse, one team complained to the organisers of the ESL Proximus Championship, which eventually led to a change of the rules long before the competition started. The new rules asked for a minimum of 40% Belgian and 60% Benelux players. Multiple including final 4 teams benefit from this rule.

Defusekids had great hopes that our LoL team would perform as well as our CSGO team in the last split, but as the season progressed, it became clear that were not: we lacked team chemistry, missed out on key goals and practice (individually and as a team) did not go as well as expected.

We decided that after Tweakers Gaming Live the team, including the (subbed) players, coaches and management, would decide on what’s next. The conclusion, after a disappointing Tweakers Gaming Live, was that the current line-up would not continue, but that all original players would complete the regular season’s matches of both the ESL Proximus Championship and the Kayzr League.

The decision also meant that we had to substitute players and look for another line-up for the next split. Given the strict ESL Proximus Championship and Kayzr League player rules, we failed to contract our preferred players earlier than the end of the ESL Proximus Championship and the ongoing Kayzr League season. After a couple of weeks of contacting, testing and practicing with close to 20 players, we had no success and had to think out of the box. Matters became more urgent as one player had the opportunity to work on the next step in his esports career and could no longer play the rest of the season with us.

All of that resulted in yesterday’s announcement. Thanks to the network that some of our players have, we were able to field a great line-up. Both players are former teammates of our players and want to help a former colleague. Rumours are we pay the substitute players, but we want to deny that as we do not pay the substitute players or make extra costs to get the substitute players to play the ESL Proximus Championship finals. Our line-up change got confirmed by ESL before the announcement and was added to our roster according to all rules set at the beginning of the ESL Proximus Championship season.

Therefore DK regrets that our announcement yesterday resulted in a boycott of the three other ESL Proximus Championship finalists. Neither ESL, the title sponsor or DK were contacted directly by the teams prior to their communication via social media. Yesterday evening a call was set up between ESL, us and the boycotting teams to share their view on the matter. We believe that boycotting what could be the biggest esports event organised in Belgium to date is not the right signal to send to the community, current and potential sponsors and (mainstream) media. Only by collaboration, communication and sharing views we will be able to grow esports in the Benelux.

We do not agree with the rumour that we are ‘changing the rules to win the ESL Proximus Championship’. We play fair and according to the rules that are set by ESL. These rules have been around for years and were used multiple times before in the same way by one of the boycotting teams, for example right before the ESL Benelux Summer 2017 finals with a player we are using as a substitute player right now.

We do, however, share the opinion that:
– a team should field players that have played the majority of the league;
– new limits should be set when player sheets and team licenses for playoffs and finals are due;
– Belgian or Benelux players should be preferred over international players;
– the Benelux scene deserves consistency and growth;

Therefore we welcome the initiative of ESL to give an indication on what changes can be expected in the next season regarding rules of the regular season. We also welcome the face-to-face pre- and post-season meetings that ESL is planning to have after the current ESL season.

We hope to have given some insights on why we did what we did. We sincerely believe in sportsmanlike behaviour and hope to see all boycotting teams participate in the ESL Proximus Championship this weekend.

La situation semble toujours très tendue entre Defusekids et les 3 autres organisation et l’ESL.

Proximus nous confirme que l’ESL est bien en discussion avec les équipes concernant ce possible boycotte. Le temps presse, la finale c’est dimanche ou 1600 personnes sont potentiellement attendues.

L’ESL prend les choses en main vu l’énorme proportion que l’affaire prend. Via un Tweet, le directeur de l’ESL Benelux (organisateur de l’ESL Proximus) prend les devants et annonce avoir contacté ses équipes. L’ESL souhaite trouver une solution et un accord entre l’intégralité des équipes. Pour rappel, cela serait une catastrophe si les équipes ne jouent pas étant donné que la journée de dimanche (2 décembre) est consacrée à League of Legends au Spiroudome.

Un Tweet conjoint avec trois équipes qualifiées pour les playoffs de l’ESL Proximus League of Legends sème le doute concernant la tenue de l’événement dimanche, du moins, avec eux.

C’est dans un Tweet commun entre Brussels Guardians, Sector One et ToxicFalcons décident de boycotter la phase finale des playoffs de l’ESL Proximus League of Legends, du moins temporairement.

Dans Tweet adressé à l’ESL, les trois équipes dénoncent un favoritisme envers l’équipe Defusekids. On retrace les faits avec vous !

L’ESL Proximus a changé les règles dès le début de la saison avec un changement des joueurs Belges minimums dans chaque équipe, passant de 3 à 2. Combiné à cela, Defusekids annonce aujourd’hui l’arrivée de deux joueurs professionnels ayant une grosse expérience de jeux à haut niveau ce jour et ceci pour la finale de l’ESL Proximus League of Legends.

Brussels Guardians, Sector One & Toxic Falcons menacent de ne pas se joindre à la compétition ce week-end si les choses restent comme elles sont.

Pour information, les deux qui rejoignent Defusekids pour l’ESL Proximus :

flag NL Kadircon « xKarir » Mumcuoglu (ancienne Shalke 04, OpTic Academy ou encore ASUS ROG Army)
 Marcel « Scarlet » Wiederhofer (ancienne Origen, Millenium)

 

C’est la crise du côté de l’ESL actuellement avec cette communication conjointe des trois équipes et un certain coup à l’image de marque d’une des plus grandes sociétés organisatrice d’événement à travers le monde. Affaire qui écorne également le principal sponsor de l’évènement (Proximus) pour leur arrivée dans l’esports.

Nous vous tenons informé de la situation heure par heure.

Le Tweet qui annonce un possible boycotte :

Continuer à lire
Publicité

Belgian League

Fusion de la Belgian et de la Dutch League

Publié

le

par

Fusion entre la Belgian League et la Dutch League sur League of Legends
Crédit photo : Belgian League

La Belgian League sera désormais associée à la Dutch League pour former une seule compétition officielle sur League of Legends au sein du Benelux.

Riot Games a pris plusieurs décisions qui entreront en vigueur dès 2022. L’éditeur de jeux souhaite standardiser les différentes leagues, mais ce n’est pas tout. En plus de cela, la compétition la plus renommée de Belgique, la Belgian League fusionnera avec la Dutch League. Les deux leagues vont donc être rassemblées pour former une seule et même compétition pour la région du Benelux. Pour le moment, elle est appelée « Benelux ERL », mais le nom va très certainement évoluer.

Du changement

D’habitude, six équipes avaient la chance de participer à chaque league. Désormais, ce ne sont pas six mais bien huit teams qui seront sur la ligne de départ. Cela signifie donc que dorénavant, il y aura quatre places en moins. Il y aura trois critères à respecter pour pouvoir participer à l’ERL Benelux : les critères minimums, les invitations directes ainsi qu’une battle royale entre les six meilleures équipes.

Les critères minimums

Par « critères minimums », cela sous-entend une série de règles que les teams devront respecter. C’est pour garantir une certaine prestance que ces critères ont été mis en place. Le principal objectif recherché est de rapprocher certaines régions du Benelux des pays fortement développés en esport. Il y a trois critères minimums. Au niveau juridique, l’organisation doit être enregistrée et avoir du personnel et des joueurs sous contrat. La structure doit posséder 10 000 euros pour rémunérer ses joueurs et 5000 euros pour les divers coûts opérationnels. Enfin, la communication est aussi importante : l’organisation doit avoir un plan de communication concernant son activité sur LOL pour la saison qui arrive.

Invitations directes

Les équipes qui ont réalisé les meilleures performances lors de la saison dernière lors des deux leagues sont conviées à la compétition. Ces teams seront présentes lors des finales. Concernant la Belgique, ce sont Sector one, le KV Mechelen et le KRC Genk qui participeront à l’ERL Benelux. Du côté néerlandais, ce sont mCon LG UltraGear, PSV Esports ainsi qu’Echo Zulu qui sont invités.

Battle Royale

Les six dernières équipes de la compétition participeront à un tournoi de qualification. Seules les deux meilleures teams gagneront leur ticket pour l’ERL de l’année prochaine. D’autres invitations sont envisagées pour des équipes qui ont réalisé de belles performances sur LOL telles que Team 7AM, Starlan Gaming Club, ION SQUAD, LowLandLions, Dysasty et Team THRLL.

Continuer à lire

League of Legends

Les Belges doubles champions aux côtés de la Karmine Corp

Publié

le

par

EUMasters_doubleChampions_KCorp
Crédit photo : Karmine Corp

La structure française, la Karmine Corp a battu tous les records en remportant un double titre de champion. C’est lors des European Master sur League of Legends et puis pendant le WePlay Esports Invitational de la région EMEA que la structure française a excellé !

C’est bien la structure française qui a gagné les deux grands titres, mais cette victoire a un petit goût belge. En effet, deux de nos compatriotes y performent. Maëllo « Aztral » Ernst joue sur Rocket League et Raphaël « Targamas » Crabbé performe sur League of Legends. Ce dernier a d’ailleurs exprimé sa fierté et sa joie sur Twitter.

La finale des European Master

La grande finale s’est déroulée dimanche 19 septembre et le moins que l’on puisse dire c’est que le combat n’a pas été évident. Le dernier affrontement opposait la team KCorp à l’équipe Fnatic Rising. Pour l’emporter, il fallait gagner trois manches. C’était plutôt bien parti pour la Karmine Corp qui était confiante et menait deux manches à rien. Mais la team Fnatic n’a pas baissé les bras en égalisant le score. Finalement, la KCorp a gardé la tête froide et a remporté pour la deuxième fois le trophée. Elle ne s’est pas arrêtée-là en décrochant la coupe lors de la toute nouvelle compétition WePlay Esports Invitational.

WePlay Esports Invitational

C’est le jeu Rocket League qui est mis à l’honneur sur ce tournoi. Plusieurs teams étaient invitées à participer à l’événement aux côtés de la KCorp dont la team Vitality ou encore, Dignitas. La concurrence était bien présente : les Suisses (Team BDS) ont battu la team Sandrock et Guild Esports avec un score de 4 à 0. Elle ne s’est pas arrêtée en si bon chemin et a réservé le même sort pour la Karmine Corp qui s’est retrouvée en finale lower du bracket. C’est finalement grâce à sa performance face à la team Dignitas (4-3) que les joueurs de la KCorp ont eu une deuxième chance. Ils se sont retrouvés en grande finale contre l’équipe BDS et prendre une belle revanche en décrochant le grand titre.

Continuer à lire

Belgian League

Summer Split de la Belgian League, Sector One l’emporte !

Publié

le

par

Belgian League

Clap de fin pour le Summer Split de la Belgian League, c’est une team habituée au grand titre sur League of Legends en Belgique qui s’impose une nouvelle fois.

Le coup d’envoi du Summer Split a été donné le lundi 31 mai dernier. Depuis, de grands noms de la scène esportive se sont affrontés sans relâche. Finalement, c’est le lundi 9 août que la compétition s’est achevée couronnant une redoutable équipe. En plus du cash prize, le vainqueur remporte également une place pour participer aux European Masters Play-Ins.

8 semaines de compétition

Sur la ligne de départ, six équipes étaient présentes : la team 7AM, Sector One, KVM Esports, ION SQUAD, KRC Genk Esports ainsi que Starlan Gaming Club. C’est lors d’un double Round Robin que ces teams se sont mesurées les unes aux autres. Seules les quatre meilleures ont eu la chance de se qualifier pour la phase finale de la compétition. Celle-ci consiste en un bracket éliminatoire qui prend la forme d’un King of the Hill.

ION SQUAD & Starlan Gaming Club éliminées dès la phase classique

La première phase de ce Split a malheureusement été fatale pour les équipes ION SQUAD et Starlan Gaming Club qui n’ont pas été à la hauteur de leurs adversaires. Ainsi, la compétition s’est terminée sur le champ pour elles, laissant les quatre autres équipes accéder aux playoffs.

Le classement de la phase classique

EquipeMJGP
Sector One1082
KVM Esports1082
KRC Genk Esports1064
Team 7AM1046
Starlan Gaming Club1037
Ion Squad1019

Playoffs du Summer Split de la Belgian League, Sector One s’impose !

Les playoffs ont débuté le 26 juillet avec un match entre Sector One et KVM Esports qui a remporté le duel avec un score de 3 à 1. Deux jours plus tard, le KRC Genk s’est imposé face à la team 7AM 3 à 1. Le club de Gand n’a pas su continuer sur sa lancée car le 2 août, son adversaire a été plus coriace. En effet, Sector One s’est ressaisi suite à sa défaite et a retrouvé sa forme habituelle battant ainsi le club de Gand et le KV Mechelen en finale avec un joli score de 3 à 1.

Sans grande surprise, c’est donc la team Sector One qui a encore brillé lors de ce Split. Détentrice du grand titre qu’elle a obtenu lors de la finale nationale précédente, elle le remettra en jeu dès l’automne 2021 !

Les résultats des playoffs en détails

1er tour des playoffs

EquipevsEquipe
Sector One1-3KVM Esports
KRC Genk Esports3-1Team 7AM

3ème match des playoffs

EquipevsEquipe
Sector One3-2KRC Genk Esports

Grande finale des playoffs

EquipevsEquipe
KVM Esports1-3Sector One

Continuer à lire
Publicité

Tendance