Restons connectés !

Autres

La guerre du livestreaming continue

Publié

le

La guerre des plateformes de livestreaming continue

Le live streaming est de plus en plus populaire, l’année dernière ce n’est pas moins de 13 milliards de live stream qui ont été visionnés !

Ce milieu connaît une croissance de 12% en seulement un an. Les quatre plateformes principales sont : TwitchFacebook Gaming, Youtube Gaming ainsi que Mixer qui est pour rappel, la plateforme de livestream de Microsoft. La plateforme d’Amazon (Twitch) réalise les meilleures performances, mais Facebook Gaming commence peu à peu à lui faire de l’ombre.

Twitch perd des parts de marché !

La conséquence de cela pour Twitch c’est une perte de 6,1% des parts du marché. Mais, la plateforme d’Amazon n’est pas du genre à se laisser abattre et use de stratégies pour garder sa position dominante. Tout d’abord, une nouvelle catégorie a vu le jour au sein de la plateforme : Just Chat. C’est d’ailleurs la catégorie qui a été la plus fréquentée le mois dernier. Ensuite, la stratégie de signature de contrat d’exclusivité est enclenchée. Twitch a signé l’exclusivité avec trois streameurs. Il s’agit de DrLupo, LIRIK & TimTheTatman, ils totalisent à eux seuls plus de 10,2 millions de followers. 

Youtube Gaming et Mixer (Microsoft), deux autres plateformes, ont également pris un peu des parts du marché, mais pas de quoi affoler Twitch qui garde largement la tête.

Le comparatif des parts marchés de décembre 2018 & décembre 2019 du livestreaming

Statistiques livestreaming plateformes dec 2018 vs dec 2019

Les parts de marché des différentes plateformes en décembre 2018 et décembre 2019 / Crédits : StreamElements & Arsenal

La montée de Facebook Gaming

En seulement un an, les heures de visionnage ont augmenté de près de 210% !

Cela s’explique par le fait que la plateforme a acquis de nouveaux streamers ce qui a augmenté de 78% le nombre de téléspectateurs par heure de visionnage.

Transferts des streameurs de Twitch vers d’autres plateformes

DisguisedToast, le joueur canadien, a rejoint Facebook Gaming. Il a été le premier streameur qui a signé un contrat exclusif. Cette acquisition a été la suite de beaucoup d’autres et est surtout révélatrice des ambitions de Facebook au sein du live streaming.

Corinna Kopf a également rejoint Facebook Gaming à la fin de l’année dernière. Elle a pris cette décision suite au bannissement de Twitch par rapport à un clip un peu trop osé au goût de Twitch. Cette dernière s’exprime d’ailleurs sur son transfert :  “Ce changement va me permettre de grandir dans ma carrière de joueuse et d’aller beaucoup plus loin qu’avec Twitch. Je considère Facebook Gaming comme une plateforme qui peut m’offrir beaucoup en tant que joueuse, mais aussi comme un service communautaire fort qui me permettra de tisser des liens avec mes abonnés. Facebook va me fournir le soutien et les outils nécessaires pour une croissance soutenue. Je me sens mieux accompagnée”.

Facebook est sur l’offensive et est à la recherche de talents un peu partout dans le monde.

Trois autres streameurs très connus ont également signé à la concurrence (YouTube Gaming). Lannan Eacott (LazarBeam), Elliott Watkins (Muselk) et Rachell Hofstetter (Valkyrae) qui comptabilisent à eux trois, 21 millions d’abonnés sur YouTube. Ce transfert n’a pas étonné parce que ces streamers étaient déjà présents sur la plateforme auparavant.

Mixer est également sur le devant de la scène, la plateforme a également recruté Ninja & Shroud il y a quelques mois déjà.

Rambler attaque Twitch pour piratage

Rambler, le diffuseur russe du championnat de football anglais, a réclamé en décembre dernier, 2.5 milliards d’euros de réparation à Twitch pour cause de piratage.

Rambler a acheté les droits exclusifs de diffusion numérique pour les trois saisons pour un montant qui s’élève à 7 millions d’euros et, des utilisateurs de Twitch ont diffusé illégalement les matchs, ce qui risque de coûter cher à la plateforme…

Mikhail Gershkovich, le responsable du projet sportif du groupe Rambler s’est exprimé à ce sujet :  “notre action contre Twitch vise à défendre nos droits exclusifs de diffusion des matches de la Premier League anglaise et nous continuerons à lutter activement contre les émissions pirates“.

Continuer à lire
Publicité

Autres

La Be Brussels Station Esports Arena débarque à la gare de Bruxelles-Central

Publié

le

par

Ouverture_be_Brussels_Esports_Arena_gare_bruxelles_central

Une zone entièrement dédiée à l’esport débarque à la Gare Centrale à Bruxelles. Vous pourrez y jouer à vos jeux préférés et ce, gratuitement !

Vous vous êtes peut-être rendus à la Be Brussels Station Esports Arena l’année dernière qui se situait à la Gare du Midi. Cette année, c’est à la Gare Centrale cette fois-ci que l’Esports Arena a ouvert ses portes. Toujours le même concept : du fun, des lots à gagner et tout 100% gratuit.

C’est le vendredi 1er octobre que la zone esport s’est ouverte dans le centre de Bruxelles, à la Gare Centrale. Elle fermera ses portes le 30 décembre 2021. D’ici-là, vous aurez l’occasion de vous amuser sur trois jeux différents : FIFA 22, Zwift et WRC 10 que ça soit en ligne ou hors ligne. Et aussi, vous comparer aux autres joueurs lors des tournois !

 

 

FIFA 22

Vous l’attendiez, le jeu FIFA 22 est enfin disponible et vous pourrez y jouer à l’Esports Arena ! Un tournoi aura lieu chaque semaine. C’est le samedi que seize joueurs s’affronteront en mode normal et dans un format d’arbre à élimination directe pour tenter de gagner de nombreux lots. Chaque dimanche, un tournoi en ligne également 100% gratuit a lieu, début des hostilités à partir de 14h00 (check-in à 13h30).

Vous pouvez vous inscrire directement sur playorium.io pour les tournois onlines et offline.

ZWIFT

Concernant Zwift, le programme d’entraînement physique de cyclisme, il y aura également un tournoi qui se tiendra le samedi. Durant la semaine, vous serez challengés par un contre-la-montre. Le but étant de terminer la course le plus rapidement possible.

WRC 10

Même objectif que pour Zwift : être le plus rapide possible. Chaque jour, du lundi au dimanche, vous pourrez vous entraîner pour tenter de réaliser le meilleur score. C’est via Playorium que vous aurez la possibilité de partager vos performances. À la fin de la semaine, celui ou celle qui aura réalisé le meilleur chrono de la semaine gagnera une récompense.

La Be Brussels Station Esports Arena est ouverte à absolument tout le monde. Néanmoins, il est impératif de s’inscrire préalablement étant donné le contexte sanitaire. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre sur le site officiel.

 

Quelques photos de la Be Brussels Station Esports Arena

Continuer à lire

Autres

Les nominés des Belgian Esport Awards

Publié

le

par

Les Belgian Game Awards 2021 se dévoilent

Les Belgian Game Awards auront lieu le vendredi 1er octobre prochain. Les nominés dans les trois catégories esport sont enfin connus.

En avril dernier, nous vous annoncions que les Belgian Game Awards débarqueront pour une nouvelle édition dès cet automne. C’est le 1er octobre qu’aura lieu l’évènement en ligne étant donné le contexte sanitaire actuel. Les inscriptions pour y participer se sont achevées à la mi-mai. Nous connaissons enfin les nominés dans chaque catégorie. C’est la Fédération belge d’esport qui organise les eSports Awards.

L’esport au rendez-vous

Cette saison, il y aura trois prix concernant l’esport : l’évènement de l’année, le joueur professionnel de l’année, ainsi que le rookie de l’année. C’est un jury composé d’experts provenant des fédérations belges d’esport qui ont sélectionné les nominés. Le public aura du poids dans la décision finale. En effet, vos votes compteront pour moitié dans le classement final. Il est possible de voter via un formulaire en ligne et ce, jusqu’au 20 septembre. Les nominés sont les suivants :

Evénement esport de l’année 

  • Belgian League (META)
  • Belgian College League (META)
  • Brussels Midi Esports Arena (EGO)
  • Shick’up (Shika)
  • Tarmac Online Sessions (TARMAC)

Rookie de l’année

  • Reinout “E—onel” Schols (FIFA 21)
  • Sammy “iDex” Van De Weghe (Valorant)
  • Richard “PiKaH” Donders (Tekken)
  • Vincent “Slyex” Tobaly (Rocket League)
  • Wyzip (Fortnite)

Joueur professionnel de l’année

  • Maëllo “AztraL” Ernst (Rocket League)
  • Bjarne “Denza” Sleebus (Call of Duty)
  • Kelly “KllyVe” Verhaegen (CS:GO)
  • Houmaid “Takamura” Rabie (Street Fighter V)
  • Raphaël “Targamas” Crabbé (League of Legends)

Les awards traditionnels

Évidemment, d’autres prix plus traditionnels seront également décernés dont notamment, le jeu mobile de l’année, le meilleur studio de l’année ou encore, le jeu le plus attendu de l’année.

Pour découvrir les grands gagnants des BGA21 dans la catégorie esport, rendez-vous le 1er octobre !

Continuer à lire

Autres

Limite de 3 heures de jeux par semaine pour les mineurs en Chine

Publié

le

par

Limite de 3 heures de jeux par semaine pour les mineurs en Chine

Le lundi 30 août, le gouvernement chinois a fait une annonce qui a une nouvelle fois secoué le secteur des jeux vidéo en Chine.

 C’est pour « lutter contre l’addiction des jeunes » que Pékin a pris une décision sévère envers le monde esportif. Désormais, les mineurs pourront jouer uniquement durant le week-end et jours feriés et maximum une heure chaque jour. C’est donc à 3 heures que les jeunes chinois auront droit. En plus de la durée de jeu, l’horaire est également imposé. C’est seulement entre 20 et 21 heures qu’ils pourront jouer.

La santé des jeunes

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement chinois agit en ce sens. En 2019 déjà, les jeunes ont été restreints dans leurs usages des jeux vidéo. Ils avaient droit à une heure et demi par jour durant la semaine, c’était donc nettement moins restrictif. Mais, ils avaient l’interdiction de jouer entre 22 et 8 heures.

Cette décision peut sembler interpellante et pourtant, le pouvoir chinois affirme que c’est pour le bien des enfants que de telles décisions sont imposées. La nouvelle mesure des 3 heures de jeux le week-end est accompagnée d’une autre condition. Chaque joueur devra désormais s’identifier au moyen de sa carte d’identité pour accéder au jeu en ligne. Par ce moyen, les joueurs seront davantage contrôlés.

Conséquences pour les développeurs de jeux

Tencent, le géant chinois, ne semble pas opposé à ces nouvelles mesures et avait même pris l’initiative d’instaurer un système de reconnaissance faciale depuis environ un mois. NetEase, le célèbre développeur de jeux, ne voit certainement pas ça du même œil. En effet, il a vu des conséquences immédiates sur ses finances. Ses actions ont baissé de 4% depuis l’annonce du gouvernement chinois. Tout laisse présager que ces nouvelles décisions auront de lourdes conséquences financières sur l’industrie esportive chinoise.

Continuer à lire
Publicité

Tendance