Restons connectés !

Autres

La guerre du livestreaming continue

Publié

le

La guerre des plateformes de livestreaming continue

Le live streaming est de plus en plus populaire, l’année dernière ce n’est pas moins de 13 milliards de live stream qui ont été visionnés !

Ce milieu connaît une croissance de 12% en seulement un an. Les quatre plateformes principales sont : TwitchFacebook Gaming, Youtube Gaming ainsi que Mixer qui est pour rappel, la plateforme de livestream de Microsoft. La plateforme d’Amazon (Twitch) réalise les meilleures performances, mais Facebook Gaming commence peu à peu à lui faire de l’ombre.

Twitch perd des parts de marché !

La conséquence de cela pour Twitch c’est une perte de 6,1% des parts du marché. Mais, la plateforme d’Amazon n’est pas du genre à se laisser abattre et use de stratégies pour garder sa position dominante. Tout d’abord, une nouvelle catégorie a vu le jour au sein de la plateforme : Just Chat. C’est d’ailleurs la catégorie qui a été la plus fréquentée le mois dernier. Ensuite, la stratégie de signature de contrat d’exclusivité est enclenchée. Twitch a signé l’exclusivité avec trois streameurs. Il s’agit de DrLupo, LIRIK & TimTheTatman, ils totalisent à eux seuls plus de 10,2 millions de followers. 

Youtube Gaming et Mixer (Microsoft), deux autres plateformes, ont également pris un peu des parts du marché, mais pas de quoi affoler Twitch qui garde largement la tête.

Le comparatif des parts marchés de décembre 2018 & décembre 2019 du livestreaming

Statistiques livestreaming plateformes dec 2018 vs dec 2019

Les parts de marché des différentes plateformes en décembre 2018 et décembre 2019 / Crédits : StreamElements & Arsenal

La montée de Facebook Gaming

En seulement un an, les heures de visionnage ont augmenté de près de 210% !

Cela s’explique par le fait que la plateforme a acquis de nouveaux streamers ce qui a augmenté de 78% le nombre de téléspectateurs par heure de visionnage.

Transferts des streameurs de Twitch vers d’autres plateformes

DisguisedToast, le joueur canadien, a rejoint Facebook Gaming. Il a été le premier streameur qui a signé un contrat exclusif. Cette acquisition a été la suite de beaucoup d’autres et est surtout révélatrice des ambitions de Facebook au sein du live streaming.

Corinna Kopf a également rejoint Facebook Gaming à la fin de l’année dernière. Elle a pris cette décision suite au bannissement de Twitch par rapport à un clip un peu trop osé au goût de Twitch. Cette dernière s’exprime d’ailleurs sur son transfert :  “Ce changement va me permettre de grandir dans ma carrière de joueuse et d’aller beaucoup plus loin qu’avec Twitch. Je considère Facebook Gaming comme une plateforme qui peut m’offrir beaucoup en tant que joueuse, mais aussi comme un service communautaire fort qui me permettra de tisser des liens avec mes abonnés. Facebook va me fournir le soutien et les outils nécessaires pour une croissance soutenue. Je me sens mieux accompagnée”.

Facebook est sur l’offensive et est à la recherche de talents un peu partout dans le monde.

Trois autres streameurs très connus ont également signé à la concurrence (YouTube Gaming). Lannan Eacott (LazarBeam), Elliott Watkins (Muselk) et Rachell Hofstetter (Valkyrae) qui comptabilisent à eux trois, 21 millions d’abonnés sur YouTube. Ce transfert n’a pas étonné parce que ces streamers étaient déjà présents sur la plateforme auparavant.

Mixer est également sur le devant de la scène, la plateforme a également recruté Ninja & Shroud il y a quelques mois déjà.

Rambler attaque Twitch pour piratage

Rambler, le diffuseur russe du championnat de football anglais, a réclamé en décembre dernier, 2.5 milliards d’euros de réparation à Twitch pour cause de piratage.

Rambler a acheté les droits exclusifs de diffusion numérique pour les trois saisons pour un montant qui s’élève à 7 millions d’euros et, des utilisateurs de Twitch ont diffusé illégalement les matchs, ce qui risque de coûter cher à la plateforme…

Mikhail Gershkovich, le responsable du projet sportif du groupe Rambler s’est exprimé à ce sujet :  “notre action contre Twitch vise à défendre nos droits exclusifs de diffusion des matches de la Premier League anglaise et nous continuerons à lutter activement contre les émissions pirates“.

Continuer à lire
Publicité

Autres

PES devient eFootball et free to play !

Publié

le

par

PES devient eFootball et devient Free to play
Crédit photo : Konami

Après avoir opté pour une version « lite » Pro Evolution Soccer (PES) 2021, Konami annonce une PES 2022 100% free to play !

C’était dans l’air depuis quelques semaines déjà, l’éditeur de PES (Konami) semble vouloir pousser PES en 2021 et annonce que le jeu de simulation de football devient 100% gratuit ! L’éditeur japonais annonce également un changement de nom, fini PES, bienvenu à eFootball !

Sortie pour le début de l’automne pour eFootball

Pas de date de sortie officielle pour l’instant pour le jeu de Konami mais indique qu’il devrait être disponible au début de l’automne. Les joueurs auront la possibilité de jouer entre cross-gen (PS4 vs PS5 ou encore Xbox One vs Series S|X) mais uniquement avec neuf équipes (dont le FC Barcelone, Bayern de Munich ou encore la Juventus).

eFootball va s’étoffer au fil de l’année

Plusieurs ajouts seront mis en place d’ici la fin de l’année. Les leagues en ligne seront ouvertes ainsi que la possibilité de créer son club d’ici fin de l’automne mais également le cross-platforme ! Une fonctionnalité « Match Pass System » est également à l’ordre du jour et va vous permettre de récupérer des récompenses, etc.

Dès l’hiver, l’esport va prendre son envol

Les tournois esport vont débuter en hiver mais également le cross plateforme console, pc & mobile ! L’éditeur annonce également que les manettes pour mobile seront prises en charge… Vous aurez donc la possibilité d’être compétitif et jouer des tournois à partir de votre mobile contre des joueurs consoles & PC !

eFootball (ancienne PES), la révolution est en marche !

eFootball passe à Unreal Engine (moteur graphique) et annonce une nouvelle technologie intitulée Motion Matching, ce qui devrait permettre de nouvelles animations ou améliorer la vitesse des joueurs. La technologie sera utilisée sur l’intégralité des supports ou le jeu sera disponible, c’est à dire consoles, PC & mobile ! Le jeu de base sera free to play mais des DLC payants seront disponibles.

Continuer à lire

Autres

La Loterie nationale soutient la fédération belge d’esports

Publié

le

par

La Loterie nationale soutient la Fédération belge d'esport
Crédit photo : BESF

Sponsors ou soutient emblématique de nombreuses fédération sportive, la Loterie nationale va soutenir la BESF (Belgian Esports Federation) dans les prochains mois/année.

La BESF, la Vlaamse Esport Federatie et l’Association Wallonie-Bruxelles d’esport (WalBru Esport) main dans la main

C’était un secret de Polichinelle mais depuis quelques mois maintenant, les différentes associations (ou fédérations selon l’appellation de celle-ci) des deux côtés du pays se sont rapprochées et ont signé un accord de fédération Belge d’Esport. La Vlaamse Esport Federation, l’Association Wallonie-Bruxelles d’esport et la BESF ont signé un accord de collaboration et de coopération dans le but de faire évoluer l’esport, de le structurer et réguler le développement du secteur en Belgique.

La Loterie Nationale est un apport important pour la BESF et l’esport belge

En mal de reconnaissance au niveau politique (ou aucun status n’a encore été légalement mis eLa Loterie nationale soutient la Fédération belge d’esportsn place), l’esport avait besoin d’un coup de pouce d’une grande institution comme la Loterie Nationale. En étant déjà partenaire de plus de 26 fédérations sportives, la Loterie Nationale légitimise un peu plus la BESF (et ses partenaires wallons & flamands) ainsi que l’esport  en Belgique.

Les intérêts économiques sont nombreux dans les prochaines années pour le secteur dans notre plat pays. Hors intérêts commerciaux, l’encadrement des mineurs est et sera un point clé dans les années à venir, sans parler du politique ou les choses doivent avancer (en espérant rapidement ?) dans les prochains mois.

La Loterie Nationale se veut également enthousiaste vis-à-vis à ce partenariat

Le CEO de la Loterie Nationale souligne le rôle de pionnier de sa société dans le monde sportif :

“En tant qu’entreprise à la pointe de l’innovation et ancrée dans le monde sportif belge, la Loterie Nationale remplit son rôle de pionnier en soutenant dorénavant la fédération belge d’Esport”

Jannie Haek, le CEO de la Loterie Nationale
La Loterie Nationale doit également faire face aux nombreuses plateformes de gambling en ligne et donne là un signal fort, nous sommes là et nous nous intéressons à vous.

Continuer à lire

Autres

La France championne de l’Intel World Open sur Rocket League

Publié

le

par

Intel World Open Rocket League - Jeux olympiques Tokyo 2021
Crédit photo : olympics.com

L’Intel Word Open s’est achevé : retour sur les résultats de la compétition Rocket League et sur les grands gagnants !

Les Olympic Virtual Series sont nés suite à la crise sanitaire pour susciter de l’engouement pour les Jeux qui débarquent très prochainement à Tokyo. Le tournoi a un aspect innovant car c’était la première fois qu’un tournoi esport était organisé sous une licence olympique ! C’est sur Rocket League et Street Fighter V que les équipes s’affrontent lors de cette compétition.

Malheureusement, le succès espéré par les organisateurs n’a pas rencontré les attentes escomptées. Notons tout de même que le concept était bien pensé aux vues de l’intérêt grandissant pour l’esport partout dans le monde.

Retour sur la compétition

En demi-finale du bracket gagnant, le Royaume Uni s’est incliné face aux Pays-Bas avec un score de 3 à 1 permettant ainsi aux Pays-Bas de se qualifier pour la finale aux côtés de la France. La Norvège, quant à elle, a été évincée avec le même score face à la France. La grande finale opposait donc la France, championne d’Europe aux Pays-Bas. Malheureusement, l’équipe hollandaise n’a pas eu les armes nécessaires face à la redoutable équipe française qui s’est une nouvelle fois démarquée.

Vitality et la France l’emporte aux « JO de l’esport »

Le 14 juillet dernier, jour de la fête nationale française, la France a remporté le tournoi sur Rocket League. C’est la team Vitality composée de Victor « Fairy Peak » Locquet (qu’on a notamment pu voir lors de l’EGO Be Brussels show), Alexandre « Kaydop » Courant ainsi que Yanis « Alpha54 » Champenois qui a brandit le trophée. C’est une victoire supplémentaire pour nos voisins qui sont champions d’Europe. En plus de ça, « Kaydop » de par son jeu redoutable, a également remporté un trophée supplémentaire. En effet, le Français a été désigné meilleur joueur de tournoi. Une fierté pour les Bleus qui ramènent la victoire à leur pays.

Street Fighter V

La compétition sur Rocket League s’est achevée, mais celle sur Street Fighter V n’est pas terminée ! La phase finale du tournoi débute aujourd’hui et durera jusqu’au 21 juillet.

 

 

Continuer à lire
Publicité

Tendance