Restons connectés !

Autres

Les F1 Esports Pro Series : récap de la 1ère journée

Publié

le

F1 Espors Series - Alfa Romeo official media kits

Hier a eu lieu le coup d’envoi du championnat de Formule 1 virtuel : les F1 Esports Pro Series ! Le premier événement se déroulera les 14 et 15 octobre. Jarno Opmeer et David Tonizza ont fait parler d’eux.

Le Grand Prix n’aura pas lieu ce weekend. C’est donc pour la quatrième saison consécutive que la compétition se déroulera en ligne. Elle a débuté hier, le 14 octobre et s’achèvera le 10 décembre prochain. Toutes les voitures seront équipées de la même manière pour plus d’égalité et un maximum de spectacle ! Celui qui remportera la compétition sera déclaré champion et son équipe recevra la très belle somme de 750 000 dollars !

L’intégralité de la compétition peut être suivie en direct sur la chaîne Auvio. C’est Maxime Potar, « Maxou Le Pilote » qui vous accompagnera lors du championnat.

Déroulement de la compétition

Le championnat comportera douze manches. Les joueurs s’affronteront sur les circuits les plus emblématiques ! Le premier circuit qui lancera la compétition c’est Bahreïn. Il est idéal pour commencer la saison comme il se doit : beaucoup de lignes droites pour un maximum d’adrénaline ! Mais pour cette nouvelle saison, il y aura deux petits nouveaux : Hanoï et Zandvoort. Ces deux circuits étaient au programme pour la compétition physique. Ça sera donc une découverte pour les joueurs et les spectateurs. Nous retrouverons également Montréal, Spielberg, Silverstone, Spa, Monza, Suzuka, Mexico ou encore, Sao Paulo. Richard Arnaud, le manager de l’équipe Renault Vitality, est très content de ces choix. Selon lui, ce sont les circuits historiques qui provoquent le plus spectacle.

Le premier événement est programmé sur deux jours. Il a commencé hier avec deux courses. Aujourd’hui, ça sera la dernière ligne droite ! C’est avec le circuit Shanghaï que ce premier événement sera clôturé.

Sur la ligne de départ, il y a dix teams dont la team Renault Vitality. Malheureusement, aucun Belge n’est présent sur le circuit.




Retour sur la première journée de compétition

Jarno Opmeer a fait forte impression pour le début du championnat. Le joueur de la team Alfa Romeo a remporté la première course. Il a tout donné lors de la seconde course afin de réaliser la même performance. Mais, pas de chance pour lui, d’autres ont montré qu’ils méritent leur place au sein de la compétition. Nicolas Longuet (Renault Vitality) et David Tonizza (Ferrari), le teneur du titre se sont voués un combat acharné. L’expérience a été bénéfique du côté de Tonizza qui a réalisé une performance assez incroyable. Il a remporté la deuxième course !

Le Français, Nicolas Longuet n’a pas démérité. Il s’est classé dans le top 5 grâce à ces deux belles performances. Son avenir sera sûrement très prometteur pour la suite de la compétition.

Rendez-vous ce soir dès 20h30 sur Auvio pour regarder en live la dernière étape du premier événement !

Autres

Les Tarmac Online Sessions

Publié

le

par

Les Tarmac Online Sessions
Crédit photo : Tarmac

Le tournoi signé Tarmac débarque très prochainement. Au programme : 4 packs différents sur lesquels les joueurs pourront s’affronter pour tenter de remporter les cash prize mis en jeu !

C’est le Belge Adil “ADZ” Kamel, joueur de la team Vitality et ambassadeur officiel du tournoi qui a annoncé le lancement des Tarmac Online Sessions. La compétition s’étalera sur plusieurs semaines : du 21 novembre au 28 février prochain.

Le coup d’envoi aura lieu le 21 novembre à 14 heures avec le cast réalisé par l’ambassadeur du tournoi ainsi que d’un expert dans le domaine. Un tournoi belge oui, enfin presque… Notre compatriote ne sera malheureusement pas accompagné de Belges, mais bien de trois de nos voisins français : Gen1us, Lutti ainsi que Sneaky. Étrange quand la RTBF (dont fait partie Tarmac) promouvoit la culture belge dans leur plan de relance !

Le concept de la compétition est simple : tu peux participer seul(e) ou en équipe à 4 packs différents. Au total, ce sont 11 jeux qui seront disponibles sur ce tournoi.

Chaque semaine, les joueurs se donneront rendez-vous pour s’affronter sur un pack spécifique. À la fin des affrontements, le joueur ou l’équipe qui aura effectué les meilleures performances sur l’ensemble des jeux du pack remportera le cash prize. Il faudra donc être bon sur trois disciplines différentes pour prétendre au cash prize, ce qui ne sera sûrement pas à la portée de tout le monde. Il sera possible à qui le souhaite de participer à plusieurs packs durant la compétition.



Les différents packs

Le premier pack est composé de 3 jeux : Tekken 7, Street Fighter V et Super Smash Bros. Au total, ce sont 16 joueurs qui vont s’affronter en 1 contre 1. Le cash prize de ce pack s’élève à 450 euros, le plus petit montant du tournoi.

Le second pack se jouera en équipe : en 5 VS 5. Sur la ligne de départ, ce sont 80 joueurs qui s’affronteront. Les trois disciplines mises en valeur sont : Valorant, League of Legends ainsi que Teamfight Tactics. Pour ce deuxième pack, l’enjeu sera grand : il y aura 2250 euros de cash prize à remporter !

Ce sont Minecraft, Rocket League et Trackmania qui composent le troisième pack du tournoi. Cette fois-ci, ce sont 16 joueurs qui s’affronteront en duo pour tenter de remporter le cash prize d’une valeur de 900 euros.

Enfin, pour le dernier pack, même cas de figure que pour le troisième : 16 joueurs en 2 contre 2 et 900 euros de cash prize, mais avec des jeux différents : FIFA 21, Fall Guys ainsi que Fortnite.

Le tournoi FIFA 2vs2 qui pose question ?

Il faut impérativement que les deux joueurs se trouvent dans la même pièce et ne peuvent donc pas se rejoindre en ligne afin d’inviter (ou de se faire inviter) par un autre duo. Il est donc difficile de respecter les distanciations sociales dans le cadre de ce tournoi.

Plus d’informations sur le site de l’évènement.

Continuer à lire

Autres

La Starlan, organisation emblématique des années 2000 est de retour

Publié

le

par

Retour de Starlan en 2020

Organisateur emblématique des années 2000, le Starlan est de retour après 14 ans de silence.

La Starlan, qu’est-ce que c’est ?

Starlan est une organisation qui a été créée en 1999 déjà ! Oui, les LANS étaient beaucoup plus compliquées à préparer que maintenant, techniquement parlant. Organisateurs de nombreuses LAN à Bruxelles et en Wallonie durant les années 2000, Starlan est parvenu au fils des années à obtenir une réputation en terme de qualité.

A leur actif, de nombreuses LANS organisées dans des lieux prestigieux comme le Heysel, Namur Expo (600 joueurs) ou encore Ciney Expo et sans compter sur les nombreuses LANS organisées à Joli bois (Woluwe-Saint-Pierre).

Quelques photos des anciennes  StarLan

Starlan était le partenaire officiel de l’ESWC dans BeLux (Belgique & Luxembourg) entre 2006 & 2009

Durant trois années, le Starlan a organisé les qualifications ESWC (Electronic Sports World Cup) pour les Belges et Luxembourgeois sur CSGO & Warcraft 3.




La Starlan a révolutionné l’esport belge

Un réseau au top à l’époque où le gigabit n’était pas la norme sur les réseaux informatiques. Des admins à l’écoute de la communauté lors des évènements. Des animations en dehors des compétitions souvent mis en place.

Le service aux joueurs n’a jamais été aussi haut en Belgique

Un système de réservation de boissons et de nourriture sur l’intranet de la LAN. Quelques minutes après, le personnel de la Starlan l’apportait à votre table. C’était limite plus rapide qu’un bar lorsqu’on commande au comptoir !

La Starlan de retour en 2020 en ligne et beaucoup plus en 2021 ?

Le retour était dans les tuyaux depuis un certain temps déjà selon nos informations, mais le COVID-19 est passé par là. L’année 2020 est l’année de redémarrage en mode mineure et en ligne, mais un retour tout de même !

Les organisateurs ont décidé d’organiser une compétition 100% en ligne et visent les anciens d’abord, mais est ouvert aux nouveaux joueurs sur CSGO. En détail, voici les informations :

  • Plateforme & serveurs : FaceIT
  • Frais d’inscription : 25 euros par équipe
  • Date : du 7 décembre au 31 janvier (une pause est prévue durant la semaine de Noël et de Nouvel An)
  • Nombre d’équipe : 8
  • Phase de poule : matchs en BO1
  • Phase éliminatoire : matchs en BO3

Vous retrouvez toutes les informations sur leur site.

Vous l’avez compris, la compétition du retour est surtout fun et chill mais tenez à l’œil l’année prochaine la Starlan (on l’espère).

Continuer à lire

Autres

Vie mon confinement de joueur esport : Bryan Badjian

Publié

le

par

Vie mon confinement de joueur esport - Bryan Badjian

Aujourd’hui sonne le début de notre nouvelle série d’articles spéciale confinement. Vous êtes sans doute au courant des nouvelles mesures misent en œuvrent par notre pays afin de lutter contre la COVID-19 et à travers une série de plusieurs articles, Network Generation va vous faire découvrir le quotidien de différentes personnalités de l’esport belge ainsi que l’impact que peut avoir une pandémie mondiale sur leur carrière.

Pour ce premier épisode, vivez le confinement de Bryan Badjian.

Comme vous avez pu le voir dans notre zoom avec Badjian, le natif bruxellois évolue sur le jeu de simulation de basketball NBA2K21, discipline dans laquelle le lock de l’équipe GameWard excelle puisqu’il a déjà à son actif plusieurs titres de champion de France et d’Europe.

À quoi ressemble le confinement d’un joueur esport professionnel ?

 Réveil, préparation du petit déjeuner et petit sport intérieur dans l’après-midi. Une fois cette petite routine terminée, j’allume la Play pour grind NBA2K jusqu’à pas d’heure en commençant généralement les matchs compétitifs entre 21h et 00h30. J’ai parfois le temps pour une petite pause Netflix, une vidéo YouTube ou un appel Facetime avec un proche (important pendant les temps de confinement), mais ça dépend vraiment du programme de tournois. Je ne l’ai pas dit, mais je prends bien évidemment le temps de faire des pauses pour manger.

Quel est l’impact de la Covid sur ton activité ?

 L’impact est moindre comparé à d’autres activités, car la grande majorité du temps, les tournois se font en ligne donc je suis déjà chez moi. Par contre, ça joue beaucoup sur le moral, car comme on est souvent à la maison même hors confinement, j’avais l’habitude de prendre du temps pour voir mes proches l’après-midi afin de me détendre et de relâcher la pression des tournois. Avec le confinement, ce n’est plus possible. L’impact n’est donc pas réellement sur le jeu en lui-même, mais bien, comme pour n’importe qui actuellement, sur le mental.

En plus de ça, la pandémie ne nous permet plus de nous retrouver entre coéquipiers dans une gaming house afin d’améliorer notre entraînement et surtout, de passer du temps ensemble hors de la console pour faire du team building avant des compétitions importantes. Tout cela a donc un impact sur notre collectif.

Je pense cependant qu’il est important, pendant cette période particulière, de rester positif et de me dire que ce confinement permet de grind le jeu plus facilement, car tous mes coéquipiers sont tout le temps à la maison et on a donc plus de temps pour nous entraîner tous ensemble.

Après une année 2020 si particulière, comment vois-tu ton activité esportive en 2021 ?

 Je ne la vois pas totalement différente des années précédentes même si le fait de participer à des LANs risque d’être difficile avec toutes les mesures mises en place. Ce côté événement physique va énormément me manquer, car ce sont toujours de bons moments durant lesquelles on rencontre toute la communauté. De plus, les compétitions en ligne et en LAN sont 2 choses totalement différentes et j’en ai déjà fait l’expérience à plusieurs reprises. Le fait de pouvoir trashtalk ses adversaires en direct, se retrouver avec ses coéquipiers avant des grosses compétitions, avoir une ambiance fraternelle soudée… Le fait de ne plus avoir cela sera, à mon avis, une grosse perte pour toute la scène 2K.

Continuer à lire
Publicité

Tendance