Restons connectés !

Autres

Vie mon confinement de joueur esport : Bryan Badjian

Publié

le

Vie mon confinement de joueur esport - Bryan Badjian

Aujourd’hui sonne le début de notre nouvelle série d’articles spéciale confinement. Vous êtes sans doute au courant des nouvelles mesures misent en œuvrent par notre pays afin de lutter contre la COVID-19 et à travers une série de plusieurs articles, Network Generation va vous faire découvrir le quotidien de différentes personnalités de l’esport belge ainsi que l’impact que peut avoir une pandémie mondiale sur leur carrière.

Pour ce premier épisode, vivez le confinement de Bryan Badjian.

Comme vous avez pu le voir dans notre zoom avec Badjian, le natif bruxellois évolue sur le jeu de simulation de basketball NBA2K21, discipline dans laquelle le lock de l’équipe GameWard excelle puisqu’il a déjà à son actif plusieurs titres de champion de France et d’Europe.

À quoi ressemble le confinement d’un joueur esport professionnel ?

 Réveil, préparation du petit déjeuner et petit sport intérieur dans l’après-midi. Une fois cette petite routine terminée, j’allume la Play pour grind NBA2K jusqu’à pas d’heure en commençant généralement les matchs compétitifs entre 21h et 00h30. J’ai parfois le temps pour une petite pause Netflix, une vidéo YouTube ou un appel Facetime avec un proche (important pendant les temps de confinement), mais ça dépend vraiment du programme de tournois. Je ne l’ai pas dit, mais je prends bien évidemment le temps de faire des pauses pour manger.

Quel est l’impact de la Covid sur ton activité ?

 L’impact est moindre comparé à d’autres activités, car la grande majorité du temps, les tournois se font en ligne donc je suis déjà chez moi. Par contre, ça joue beaucoup sur le moral, car comme on est souvent à la maison même hors confinement, j’avais l’habitude de prendre du temps pour voir mes proches l’après-midi afin de me détendre et de relâcher la pression des tournois. Avec le confinement, ce n’est plus possible. L’impact n’est donc pas réellement sur le jeu en lui-même, mais bien, comme pour n’importe qui actuellement, sur le mental.

En plus de ça, la pandémie ne nous permet plus de nous retrouver entre coéquipiers dans une gaming house afin d’améliorer notre entraînement et surtout, de passer du temps ensemble hors de la console pour faire du team building avant des compétitions importantes. Tout cela a donc un impact sur notre collectif.

Je pense cependant qu’il est important, pendant cette période particulière, de rester positif et de me dire que ce confinement permet de grind le jeu plus facilement, car tous mes coéquipiers sont tout le temps à la maison et on a donc plus de temps pour nous entraîner tous ensemble.

Après une année 2020 si particulière, comment vois-tu ton activité esportive en 2021 ?

 Je ne la vois pas totalement différente des années précédentes même si le fait de participer à des LANs risque d’être difficile avec toutes les mesures mises en place. Ce côté événement physique va énormément me manquer, car ce sont toujours de bons moments durant lesquelles on rencontre toute la communauté. De plus, les compétitions en ligne et en LAN sont 2 choses totalement différentes et j’en ai déjà fait l’expérience à plusieurs reprises. Le fait de pouvoir trashtalk ses adversaires en direct, se retrouver avec ses coéquipiers avant des grosses compétitions, avoir une ambiance fraternelle soudée… Le fait de ne plus avoir cela sera, à mon avis, une grosse perte pour toute la scène 2K.

Autres

Les eDevils sur PES 2021 ne remportent aucun match lors d’eNations Friendly Cup

Publié

le

par

Les eDevils sur PES 2021 ne remportent aucun match lors d’eNations Friendly Cup

En phase de préparation pour l’Euro 2021, les eDevils PES 2021 ont participé à l’enation Friendly cup en compagnie de la France, l’Espagne et l’Italie ce . Non qualifié pour l’eEuro 2020, ses matchs amicaux étaient un vrai test pour nos edevils et leur nouveau venu Wauter “Wouter5050” Demuynck.

Les eDevils sur PES 2021 pour l’Euro 2021 ont été présentés officiellement via le Twitter de la fédération Royal Belge de Football peu avant le début de l’enation Friendly cup, l’équipe est composée de :

Jon “Milan17Jon” Bruno 
Mikail “FETIH1453ElTurco” Gonen 
Wauter “Wouter5050” Demuynck 

L’équipe nationale sur PES 2021 pas encore prête pour les grands rendez-vous !

Les eDevils devaient rassurer avant les qualifications pour la coupe d’Europe qui débute mi-mars. Malheureusement, les joueurs PES 2021 ne semblent pas encore prêt pour passer le cap des grands rendez-vous aux vues des nombreuses lacunes qu’ils sont présentés contre les meilleures équipes d’Europe ! Avec plus de 26 buts encaissés en 6 matchs pour seulement 10 buts marqués, c’est clairement une préparation qui ne rassure pas.

Les résultats des matchs des eDevils en eNations Friendly cup


La prochaine étape : les qualifications pour l’eEuro 2021

Les Belges sont versés dans le groupe F en compagne d’Israël, La République d’Irlande, la Lituanie, les Îles Féroé ainsi que la Suisse ! Les qualifications débuteront le 15 mars avec une bonne surprise à la fin de celles-ci .

Continuer à lire

Autres

Electronic Arts rachète Glu

Publié

le

par

Electronic Arts rachète Glu et s'attaque au marché mobile

Electronic Arts s’implante un peu plus dans le monde du jeu mobile avec le rachat de la société Glu.

Le secteur du jeu mobile attise les convoitises. Electronic Arts, l’éditeur américain, a jeté son dévolu sur la société de jeux mobiles Glu. C’est lors d’un communiqué qu’EA a annoncé ce nouvel achat et la direction dans laquelle elle souhaite aller. Ils ont déboursé 2,1 milliards d’euros pour s’implanter un peu plus dans un univers en plein expansion.

EA a déjà un public friand de jeux mobiles, mais c’est nettement moins que sur pc ou console. Pour l’heure, l’éditeur américain compte près de 100 millions d’utilisateurs actifs par mois sur ses jeux mobiles. Par ce nouvel achat, Electronic Arts compte bien conquérir un nouveau public. Et pas avec n’importe quelle société ! Glu développe des jeux que vous connaissez sûrement tels que Deer Hunter, Tap Sport Baseball ou encore Diner Dash Adventures. Mais ce n’est pas tout, la société de jeux mobiles a un concept bien particulier qui cartonne : baser ses jeux sur des célébrités. Il y a notamment le jeu sur Kim Kardashian, Katy Perry Pop, Britney Spears: American Dream et Nicki Minaj : The Empire.

Les jeux Glu plaisent beaucoup et pour cause, ils sont gratuits et permettent de réaliser des achats au sein de l’application. Ce rachat n’aura presque pas d’impact ou presque pour les employés de Glu. Désormais, ils auront la possibilité de développer des titres basés sur la propriété intellectuelle d’Electronic Arts.

Les jeux sur mobile, un domaine florissant

Si l’éditeur de jeu EA, s’intéresse à une société de jeux mobiles, ce n’est pas un hasard. Le secteur connaît au fil des années de plus en plus de succès. Succès renforcé avec la crise sanitaire qui a cloitré la plupart de la population chez elle. Le jeu mobile a permis aux personnes confinées de s’évader le temps d’un instant. Près de 140 milliards de dollars ont été générés par l’industrie du jeux vidéo l’année dernière.

Avec ce rachat, Eletronic Arts montre sa volonté de s’implanter et de prendre une place importante du marché mondial mobile. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé avant, sans vraiment percer. Mais là, la donne va radicalement changer pour l’éditeur américain. Le PDG d’EA, Andrew Wilson, a déclaré : « avec l’ajout des jeux et du talent de Glu, nous allons doubler la taille de notre département mobile ». Electronic Arts semble confiant pour la suite et nous risque de nous surprendre. Aucune information n’a été communiquée quant à la suite de l’entreprise.

Continuer à lire

Autres

Egalité fiscale entre sportifs et esportifs professionnels

Publié

le

par

Egalité fiscale entre sportifs et esportifs professionnels

Vincent Van Peteghem (CD&V), le ministre de la Finance met fin à la différence fiscale qui existait entre les sportifs et esportifs professionnels. Désormais, ils auront les mêmes avantages.

Plus de différence entre sportifs et esportifs professionnels employés en Belgique, le statut fiscal sera le même pour les deux ! C’est lors de la Commission des Finances et du Budget qui s’est tenue le 3 février dernier que la grande nouvelle est tombée, pour le plus grand plaisir du monde esportif.

Vincent Van Peteghem (CD&V), le ministre de la Finance qui est également Vice-Premier ministre du gouvernement De Croo a mis fin aux demandes du secteur esportif belge. C’est officiel, le joueur esportif professionnel aura les mêmes droits fiscaux qu’un sportif de haut niveau qui est employé par une société belge. Concrètement, cela signifie qu’au niveau fiscal, les joueurs auront le droit d’être dispensés de 80% du versement du précompte professionnel.



Le paradoxe à la belge

Bien évidemment, cette décision qui a été prise est une grande avancée pour l’esport belge, mais le plus gros reste encore à faire. En effet, ce qui est totalement paradoxale, c’est qu’il n’existe à ce jour, pas de statut reconnu pour les esportifs. Par conséquent, personne ne peut bénéficier de ce statut fiscal.

L’esport se développe d’années en années, et prouve sa portée mondiale. Il serait donc grand temps pour le gouvernement de réaliser ce phénomène et de continuer sur sa lancée. Mais finalement, qu’est-ce qui différencie un sportif professionnel (qui dispose d’avantages fiscaux) d’un amateur ? Il y a deux conditions à remplir. Premièrement, il faut s’entraîner ou participer à une compétition en échange d’une rémunération. Et deuxièmement, les revenus du joueur doivent être supérieurs à 10 000 euros en un an (entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2021).

Étant donné qu’un rapprochement est réalisé de la part du monde politique entre sportif et esportif professionnel, peut-être que le joueur esport devra remplir les mêmes conditions pour obtenir un statut reconnu.

C’est déjà un grand pas qui a été effectué pour l’esport belge, mais la route est encore longue pour que les esportifs jouissent des mêmes avantages que les autres sportifs professionnels de notre pays.

Continuer à lire
Publicité

Tendance