Restons connectés !

Autres

L’US Navy signe avec la DreamHack et l’ESL

Publié

le

L’US Navy signe avec la DreamHack et l’ESL

DreamHack et ESL appartenant à la société Modern Times Group officialisent leur partenariat avec l’US Navy, la marine des guerres qui compose l’une des six forces armées des Etats-Unis.

L’US Navy sera donc le partenaire officiel des festivals DreamHack Anaheim ainsi que de DreamHack Dallas qui se dérouleront prochainement. Le premier aura lieu du 21 au 23 février et le second, du 22 au 24 mai.

Ce nouveau partenariat semble ravir DreamHack, Marcus Lindmark, le co-PDG de DreamHack exprime son enthousiasme par rapport à leur projet : « nous sommes honorés d’avoir ce partenariat avec l’US Navy. Nous savons que le jeu est un passe-temps pour beaucoup de ceux qui servent leur pays, donc unir nos festivals à Anaheim et à Dallas avec cette branche militaire respectée est particulièrement important pour nous. La Marine mettra en place des activités vraiment uniques à nos fans aux États-Unis et nous sommes impatients d’offrir cette expérience à nos participants. »

Cet accord prévoit un projet que les visiteurs et joueurs ne pourront qu’apprécier !

Ils auront l’occasion de se confronter aux officiers et vétérans de la marine dans une zone LAN destinée aux fans. L’US Navy souhaite s’ouvrir davantage vers le monde du numérique : ils consacreront 97% de leur budget publicitaire dans ce domaine comprenant bien évidemment l’esport ainsi que la plateforme YouTube.

Ce partenariat est donc un moyen pour la Marine de se développer en restant dans l’air du temps. Le commandant responsable de recrutement au sein de l’US Navy, Brendan McLane s’exprime d’ailleurs à ce sujet : « la Marine est ravie de s’associer avec la DreamHack et à l’ESL alors que nous entrons dans le monde de l’esport. Comme la Marine, l’esport requiert une variété de compétences et de rôles, et un engagement fort à l’amélioration continue. Notre partenariat aidera à mettre en lien la passion de la marine américaine pour la compétition avec les fans d’esport à la fois sur place lors des événements DreamHack en Amérique du Nord et via un contenu en ligne unique sur les chaînes ESL. »

Continuer à lire
Publicité

Autres

PES devient eFootball et free to play !

Publié

le

par

PES devient eFootball et devient Free to play
Crédit photo : Konami

Après avoir opté pour une version « lite » Pro Evolution Soccer (PES) 2021, Konami annonce une PES 2022 100% free to play !

C’était dans l’air depuis quelques semaines déjà, l’éditeur de PES (Konami) semble vouloir pousser PES en 2021 et annonce que le jeu de simulation de football devient 100% gratuit ! L’éditeur japonais annonce également un changement de nom, fini PES, bienvenu à eFootball !

Sortie pour le début de l’automne pour eFootball

Pas de date de sortie officielle pour l’instant pour le jeu de Konami mais indique qu’il devrait être disponible au début de l’automne. Les joueurs auront la possibilité de jouer entre cross-gen (PS4 vs PS5 ou encore Xbox One vs Series S|X) mais uniquement avec neuf équipes (dont le FC Barcelone, Bayern de Munich ou encore la Juventus).

eFootball va s’étoffer au fil de l’année

Plusieurs ajouts seront mis en place d’ici la fin de l’année. Les leagues en ligne seront ouvertes ainsi que la possibilité de créer son club d’ici fin de l’automne mais également le cross-platforme ! Une fonctionnalité « Match Pass System » est également à l’ordre du jour et va vous permettre de récupérer des récompenses, etc.

Dès l’hiver, l’esport va prendre son envol

Les tournois esport vont débuter en hiver mais également le cross plateforme console, pc & mobile ! L’éditeur annonce également que les manettes pour mobile seront prises en charge… Vous aurez donc la possibilité d’être compétitif et jouer des tournois à partir de votre mobile contre des joueurs consoles & PC !

eFootball (ancienne PES), la révolution est en marche !

eFootball passe à Unreal Engine (moteur graphique) et annonce une nouvelle technologie intitulée Motion Matching, ce qui devrait permettre de nouvelles animations ou améliorer la vitesse des joueurs. La technologie sera utilisée sur l’intégralité des supports ou le jeu sera disponible, c’est à dire consoles, PC & mobile ! Le jeu de base sera free to play mais des DLC payants seront disponibles.

Continuer à lire

Autres

La Loterie nationale soutient la fédération belge d’esports

Publié

le

par

La Loterie nationale soutient la Fédération belge d'esport
Crédit photo : BESF

Sponsors ou soutient emblématique de nombreuses fédération sportive, la Loterie nationale va soutenir la BESF (Belgian Esports Federation) dans les prochains mois/année.

La BESF, la Vlaamse Esport Federatie et l’Association Wallonie-Bruxelles d’esport (WalBru Esport) main dans la main

C’était un secret de Polichinelle mais depuis quelques mois maintenant, les différentes associations (ou fédérations selon l’appellation de celle-ci) des deux côtés du pays se sont rapprochées et ont signé un accord de fédération Belge d’Esport. La Vlaamse Esport Federation, l’Association Wallonie-Bruxelles d’esport et la BESF ont signé un accord de collaboration et de coopération dans le but de faire évoluer l’esport, de le structurer et réguler le développement du secteur en Belgique.

La Loterie Nationale est un apport important pour la BESF et l’esport belge

En mal de reconnaissance au niveau politique (ou aucun status n’a encore été légalement mis eLa Loterie nationale soutient la Fédération belge d’esportsn place), l’esport avait besoin d’un coup de pouce d’une grande institution comme la Loterie Nationale. En étant déjà partenaire de plus de 26 fédérations sportives, la Loterie Nationale légitimise un peu plus la BESF (et ses partenaires wallons & flamands) ainsi que l’esport  en Belgique.

Les intérêts économiques sont nombreux dans les prochaines années pour le secteur dans notre plat pays. Hors intérêts commerciaux, l’encadrement des mineurs est et sera un point clé dans les années à venir, sans parler du politique ou les choses doivent avancer (en espérant rapidement ?) dans les prochains mois.

La Loterie Nationale se veut également enthousiaste vis-à-vis à ce partenariat

Le CEO de la Loterie Nationale souligne le rôle de pionnier de sa société dans le monde sportif :

“En tant qu’entreprise à la pointe de l’innovation et ancrée dans le monde sportif belge, la Loterie Nationale remplit son rôle de pionnier en soutenant dorénavant la fédération belge d’Esport”

Jannie Haek, le CEO de la Loterie Nationale
La Loterie Nationale doit également faire face aux nombreuses plateformes de gambling en ligne et donne là un signal fort, nous sommes là et nous nous intéressons à vous.

Continuer à lire

Autres

La France championne de l’Intel World Open sur Rocket League

Publié

le

par

Intel World Open Rocket League - Jeux olympiques Tokyo 2021
Crédit photo : olympics.com

L’Intel Word Open s’est achevé : retour sur les résultats de la compétition Rocket League et sur les grands gagnants !

Les Olympic Virtual Series sont nés suite à la crise sanitaire pour susciter de l’engouement pour les Jeux qui débarquent très prochainement à Tokyo. Le tournoi a un aspect innovant car c’était la première fois qu’un tournoi esport était organisé sous une licence olympique ! C’est sur Rocket League et Street Fighter V que les équipes s’affrontent lors de cette compétition.

Malheureusement, le succès espéré par les organisateurs n’a pas rencontré les attentes escomptées. Notons tout de même que le concept était bien pensé aux vues de l’intérêt grandissant pour l’esport partout dans le monde.

Retour sur la compétition

En demi-finale du bracket gagnant, le Royaume Uni s’est incliné face aux Pays-Bas avec un score de 3 à 1 permettant ainsi aux Pays-Bas de se qualifier pour la finale aux côtés de la France. La Norvège, quant à elle, a été évincée avec le même score face à la France. La grande finale opposait donc la France, championne d’Europe aux Pays-Bas. Malheureusement, l’équipe hollandaise n’a pas eu les armes nécessaires face à la redoutable équipe française qui s’est une nouvelle fois démarquée.

Vitality et la France l’emporte aux « JO de l’esport »

Le 14 juillet dernier, jour de la fête nationale française, la France a remporté le tournoi sur Rocket League. C’est la team Vitality composée de Victor « Fairy Peak » Locquet (qu’on a notamment pu voir lors de l’EGO Be Brussels show), Alexandre « Kaydop » Courant ainsi que Yanis « Alpha54 » Champenois qui a brandit le trophée. C’est une victoire supplémentaire pour nos voisins qui sont champions d’Europe. En plus de ça, « Kaydop » de par son jeu redoutable, a également remporté un trophée supplémentaire. En effet, le Français a été désigné meilleur joueur de tournoi. Une fierté pour les Bleus qui ramènent la victoire à leur pays.

Street Fighter V

La compétition sur Rocket League s’est achevée, mais celle sur Street Fighter V n’est pas terminée ! La phase finale du tournoi débute aujourd’hui et durera jusqu’au 21 juillet.

 

 

Continuer à lire
Publicité

Tendance