Sélectionner une page

Belgian League : le renouveau de Sector One

Belgian League : le renouveau de Sector One

L’équipe sponsorisée par Orange est l’une des équipes emblématiques de la scène League of Legends depuis quelques années déjà. On peut globalement parler d’une année 2019 convainquante pour l’équipe de Sector One, avec à leur actif, quelques podiums et deux victoires (FOM 21.1 & Victory LAN). L’objectif de victoire lors de la dernière compétition de l’année est tombé à l’eau après leur défaite en finale face à Aethra.

 

La Belgian League était l’objectif numéro en ce début d’année, de nombreux changements ont été apportés. Le top laner change de propriétaire puisque Sector One a engagé le MVP de l’ESL Proximus et ancien Aethra Maarten “Phoenix” Van Dyck. Phoenix est l’un , voire le meilleur top laner belge du moment ! Le finlandais Janne “dibu” Heikkonen rejoint également l’équipe au poste de Jungler. Janne n’est pas encore extrême connu, mais semble très solide et a un excellent rank en soloQ. Sector One renouvelle sa confiance à Jeroen “Night” Segers du côté de la mid lane. Il s’agit d’un choix logique étant donné qu’il s’agit d’un pilier dans la communauté Benelux, sa solidité est à toute épreuve. L’allemand Ömer “Practice” Türgüt lui rejoint la bot lane de la nouvelle équipe. Practice vient tout droit de chez Wind and Rain Nordic ou il a remporté la Nordic Invitation en septembre dernier. Vladen “Saviour” Dvoretsky lui revient au bercail après avoir passé quelques mois chez Future Perfect & We Love Gaming.

Les joueurs du RSCA esports League of Legends

JoueurRôle
Maarten "Phoenix" Van DyckTop laner 
Janne "dibu" HeikkonenJungler
Jeroen "Night" SegersMid Laner 
Ömer "Practice" TürgütBot laner
Vladen "Saviour" DvoretskySupport

Nom et pseudoRôle
Jeroen "Jerry" DobbelaereOrganisation manager
Eli "Tafikay" BonnyCommunity et coordinateur LoL
Bjorn "Bjorn" PanekHead coach
Tibo "Nissa" Nijs Analyst

Sector One a su se renforcer pour ce premier split de la Belgian League. L’équipe peut compter sur Maarten “Phoenix” Van Dyck et devrait essentiellement jouer autour de lui. Ses renforts ont un très gros niveau individuel, ce qui avec une macro bien maîtrisée sera redoutable. Les joueurs peuvent compter sur le management de l’équipe qui a une grosse expérience ainsi qu’un coach qui a fait plus que ses preuves.

Les changements apportés sont nombreux, les joueurs vont devoir s’adapter ! Les early game ont parfois été hésitants par le passé, il y a là peut-être quelque chose à jouer pour les équipes concurrentes !

Nous remercions Nathan “Dekei” Collard pour son analyse lors de la rédaction de notre article.

A propos de l'auteur

Poster un Commentaire

  Notification(s)  
Me notifier des