Sélectionner une page

Belgian League, présentation de Brussels Guardians

Belgian League, présentation de Brussels Guardians

Les gardiens de Bruxelles sont sans aucun doute l’organisation la plus connue du côté francophone de notre plat Pays. L’année 2019 des Brussels Guardians n’a pas été de tout repos après le départ de leur ancien roster (Ioni, Saitam, Taz, Ta0ur & KeABambi) en août dernier pour créer un tag temporaire : Zeeman. L’organisation de Julien “Kopitz” Dumoulin a dû se reconstruire et repartir de zéro. Forcé de constater que les joueurs ayant joué l’ESL Proximus ont déçu avec comme seul résultat positif une victoire face à D1Boys. L’équipe terminant à l’avant-dernière place, c’est l’heure du changement du côté de la Capitale.

L’équipe continue de faire confiance au top laner Thomas “Aristochrate” Durdu qui restera en compagnie de Denis “Kawamel” Frédéric. Trois nouveaux joueurs font leur entrée au sein de Brussels Guardians. L’ancien TimeOut esport et jungler Hadrien “Shamber” Robalo Marques rejoint l’équipe. Le Mid Laner Thomas “NoXe” François-Xavier & le support Nicolas “Mirai” Virino sont les derniers à rejoindre l’équipe League of Legends.

Les joueurs et staff Brussels Guardians

JoueurRôle
Thomas "Aristochrate" DurduTop laner 
Hadrien "Shamber" Robalo MarquesJungler
Thomas "NoXe" François-XavierMid Laner 
Denis "Kawamel" FrédéricBot laner
Nicolas "Mirai" VirinoSupport
Nom et pseudoRôle
Kevin "Nordous" VerhoevenManager
Nathan "Dekei" CollardCoach
Thibault "Tybot" DelaisseAnalyst

Avec l’une des équipes 100% belge, Brussels Guardians se montre en outsider. Selon les informations que nous avons pu récolter, le nouveau roster devrait principalement jouer le contrôle de map et focus sur l’aspect stratégique plutôt sur les mécaniques individuelles des joueurs. La cohésion d’équipe est encore perfectible à quelques jours du début de la Belgian League, mais semble en net progrès ces derniers jours. Le très bon feeling entre les joueurs s’améliore de jour en jour.

Le manque d’expérience de leur top laner (Thomas “Aristochrate” Durdu) et de leur nouveau support (Nicolas “Mirai” Virino) peut être un avantage comme un inconvénient ! Ces deux joueurs ont faim, même très faim ! Ils auront à cœur de montrer leur potentiel durant la compétition et pourront compter sur leurs coéquipiers et le staff pour saisir la chance qui leur est donnée.

L’objectif de l’équipe est d’atteindre les playoffs durant ce premier split. Une non-qualification pour la phase suivante serait vécue comme un échec.

Nous remercions Nathan “Dekei” Collard pour son analyse lors de la rédaction de notre article.

A propos de l'auteur

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments